Terre de Touraine du 29 janvier 2016

A la Une de ce numéro

Nnième plan d’aide aux agriculteurs : Insuffisant pour sortir de l’ornière Alors que les agriculteurs qui manifestent ne baissent pas la garde le gouvernement ne peut pas se contenter de plans d’urgence successifs. Vin et lait de chèvre mis à part, l’agriculture française et l’élevage, en particulier, ont besoin d’une Lire la suite

Viticulture raisonnée : la pulvérisation ciblée efficace pour réduire les désherbants

Dans son numéro du 29 janvier 2016 Terre de Touraine relate qu’à Angers lors du Sival le colloque Euroviti 2016 a présenté des techniques efficaces pour réduire l’emploi des herbicides parmi lesquelles la pulvérisation ciblée. Le système WeedSeeker désherbe sous le rang avec plus de précision mais aussi d’épamprer. Il permet de réduire les intrants phytosanitaires.

Les thèmes du colloque Euroviti 2016

Réduire les intrants : des paroles aux actes
La qualité de la pulvérisation est au cœur de la problématique de réduction des volumes de phytopharmacie employés pour préserver le potentiel de production de la vigne.
OPTIMISER LA PULVÉ/ « Réduire l’emploi des phytos »…l’incantation résonne en permanence dans les oreilles des agriculteurs. Le challenge concerne les molécules de synthèse, les pesticides autorisés en bio sont exclus pour l’instant du dispositif. Pour accompagner la mue, la profession a monté un réseau de fermes incluant des exploitations viticoles afin de recueillir des références. Au sein du réseau Déphy, priorité est donnée à la prévention. Toutes les interventions sont raisonnées à partir des données fournies par des modèles informatiques qui analysent les relevés agro-météo mais en bout de chaîne, il y a le pulvé. Au Sival, le 13 janvier, le colloque Euroviti a mis l’accent sur « la place prépondérante de la pulvérisation » dans cette problématique. La priorité est de mettre en œuvre des techniques de pulvérisation limitant au maximum les pertes dans l’environnement. L’intitulé d’une intervention Euroviti était évocatrice de la situation : « la pulvérisation viticole en pratique : un cumul d’imprécisions »…..Une réalité qui doit conduire en pratique à …VOUS AVEZ LU 12% de cet article paru dans Terre de Touraine du 29 janvier 2016. Pour lire l’intégralité, IL FAUT S’ABONNER (bienvenue dans la communauté des lecteurs réguliers de Terre de Touraine voir ci-dessus). 

Vous avez dit : « exosquelettes »?

Le « zoom » de Terre de Touraine p 2 du numéro du 22 janvier 2016 évoque la présentation d’exosquelettes de posture et de manutention sur le stand de la MSA au dernier Sival à Angers.
Développé pour le BTP et l’industrie, les exosquelettes pourraient rendre de fier service en agriculture lors de taches répétitives pénibles comme charger des caisses, utiliser un outil de type perforateur, ponceuse ou pour les modèles de posture soulager le dos dans des travaux commme la taille de la vigne.
Pour toute information concernant l’intérêt des exosquelettes, joindre le service prévention de la MSA 

Voici les coordonnées téléphoniques pour contacter le service Santé, sécurité au Travail de la MSA Berry-Touraine :
– Indre : 02 54 29 45 97/ – Indre-et-Loire : 02 47 31 62 92/Loir-et-Cher : 02 54 44 88 29

Lire la suite

Deux nouveaux associés au Gaec de l’Herbagère

Du statut de salarié à celui d’associé :  la liberté préservée

L’installation en lait dans un cadre associatif reste une bonne façon de partager le coût d’un outil de production performant et modulable. C’est la formule choisie par un jeune éleveur de Touraine, aussi séduit par l’allégement du temps d’astreinte au troupeau.

Christophe Hubert voit enfin son statut professionnel changer à tout juste 30 ans. Il aura fallu 9 ans pour ce jeune motivé et passionné pour franchir le pas de l’installation. Un BAC pro production végétale puis un BTSA dans la même filière, la voie agricole était une évidence, d’autant plus que les parents de Christophe sont du métier.

Christophe vient de s’installer sur une exploitation familiale née de la fusion de deux fermes. Ses parents ont, en effet, choisi d’unir leurs hectares et leur troupeau laitier à celui de son oncle, de sa tante et de son cousin. Sixième membre de cette exploitation atypique, Christophe a VOUS AVEZ LU GRATUITEMENT UNE PETITE PARTIE DE CE REPORTAGE A RETROUVER DANS L’EDITION DU 22 JANVIER 2016 DE TERRE DE TOURAINE

Abonnez vous! voir ci-dessus