Accord Lactalis : le combat légitime des producteurs de lait a fini par payer

La raison du plus fort n’est pas toujours la meilleure ! Un accord sur la revalorisation du prix du lait payé par Lactalis a été trouvé après 24 heures de négociations… en trois temps. Enfin !

DSC_8965DSC_8969P1100292

La section laitière UDSEA-JA 37 en action de déréférencement Lactalis mardi 30 août en milieu de journée chez Auchan Tours Sud.

Pour les organisations professionnelles, Lactalis, ce géant mondial, leader du secteur ne pouvait pas se satisfaire de sa position de dernier de la classe des grandes entreprises laitières en termes de valorisation du prix du lait payé aux producteurs sans être montré du doigt. Etre le premier oblige à montrer l’exemple. Il va de sa responsabilité envers « ses » producteurs de lait et la filière laitière française toute entière.
Pour la FNPL, le prix juste est celui qui rémunère notre travail et la qualité du lait que nous produisons chaque jour pour les consommateurs.
La mobilisation syndicale digne portée par le réseau de la FNSEA-FNPL-JA depuis plus d’une semaine, la volonté sans faille des négociateurs des organisations de producteurs de construire un compromis acceptable, le soutien des citoyens pour notre combat d’un prix juste a fait mentir la morale de La Fontaine ! Le plus « fort », le groupe Lactalis, a été contraint de lâcher et de revaloriser le prix du lait.
C’est un signe fort d’unité syndicale et de partage de nos valeurs par les citoyens consommateurs.

P1100295P1100302P1100328

Commerce équitable: producteurs et consommateurs unis autour de ce combat, la juste rémunération des producteurs.

Pour Thierry Roquefeuil, président de la FNPL,ZSATMN171_web

« Nous sommes plus forts à plusieurs et dans l’unité. Le syndicalisme responsable auquel j’appartiens en a fait la preuve. Je suis fier de cette victoire rendue possible par l’action conjointe et complémentaire du syndicalisme et des organisations de producteurs. Cet accord dont je me félicite ne va pas à lui seul répondre à la crise laitière qui perdure. La responsabilité des autres entreprises laitières est évidemment clairement engagée. Un grand pays agricole comme la France ne peut laisser structurellement ses agriculteurs vendre en dessous de leurs coûts de production. La vente de leur produit ne suffit plus aux agriculteurs français pour vivre. C’est choquant, anti économique et socialement dangereux. Ce combat est aujourd’hui partagé par les consommateurs que je remercie pour tous leurs messages de soutien. C’est pourquoi le projet de loi Sapin 2 doit permettre de définir le cadre de relations commerciales renouvelées et transparentes. L’objectif est que les producteurs de lait puissent logiquement et légitimement bénéficier de la valeur ajoutée créée par toute la filière laitière française sans se trouver contraints de faire pression et de négocier pendant 24 heures leur rémunération avec chaque entreprise ! »

Terre de Touraine du 26 août 2016

S’organiser pour être là demain : Comment négocier mes besoins de financement, les retards de paiements ? Au vu de l’ampleur de la crise, ramenée à chacun l’aide va être réduite, mais est-ce que je peux espérer en bénéficier malgré tout ? Comment me préparer à rencontrer mon banquier, que dire à mes créanciers ? … De très nombreux céréaliers, éleveurs, viticulteurs gelés s’interrogent. Pour faire le point, organiser le conseil, une série de réunions est prévue du 2 au 20 septembre. Page 3
Prix du lait dégradé Les éleveurs passent à l’action chez Lactalis p 5
Crise agricole Un grand meeting pour la rentrée syndicale p 3
Fête de l’agriculture Pari réussi pour les Jeunes Agriculteurs p 2

Aromes des vins Impact des opérations préfermentaires à moduler p 11 à 14
Innov-Agri à Outarville Le salon des machines en action p 6 et 7
Couvert SIE L’absence possible dans tout le département p 9
Jean-Marc Ayrault à Montlouis-sur-Loire L’œnotourisme intéresse les Affaires étrangères p 9

Apiculture : le Bourgueillois suscite des vocations

La communauté de communes du Bourgueillois en Touraine Val de Loire initie les habitants volontaires à l’apiculture « amateur » en commencer par les scolaires. Apprendre à construire et à conduire une ruche; un loisir passionnant, écologiquement utile qui va comme un gant aux gourmands. 

Reportage photos Pierre Danger

Le Haut bourgueillois avec ses vastes espaces boisés naturels est propice à l’apiculture. Un élu, apiculteur lui-même, a voulu faire partager sa passion à ses concitoyens.
Par Philippe Guilbert
L’apiculture vous intéresse, vous aimeriez mais vous ne savez pas comment débuter ? Pierre Danger est votre homme. Ce Lire la suite

La fête des jeunes agriculteurs au Louroux en Touraine

Les 20 et 21 août 2016, l’équipe Jeunes agriculteurs 37 (Indre et Loire) a convié le public au Louroux, un joli coin de Touraine pour faire une joyeuse fête autour des métiers de l’agriculteurs actuelle et ancienne. Plus de trois mille personnes sont venues au rendez vous. Retour en images.

Pulvérisation viticole : les panneaux récupérateurs à l’essai

La pulvérisation avec panneaux récupérateurs à tant d’avantages qu’elle gagne du terrain comme le prouve une enquête terrain menée conjointement par les services viticoles tourangeaux et angevins.
Synthèse Philippe Guilbert d’après Alternatives viticoles CA37

vidéos de démonstrations de pulvérisateurs à panneaux du Forum pulvé, réalisées par la chambre d’agriculture de Charente


Les pulvérisateurs à panneaux récupérateurs commencent à se répandre dans le vignoble. Plusieurs raisons viennent conforter les Lire la suite