Agriculture urbaine: Quand les salades s’offrent un tour de carrousel ! 

Tout jardinier un tant soit peu expérimenté sait qu’il est déconseillé de planter plus d’une douzaine de salades au mètre carré. Et pourtant…. Florent Glatard en fait pousser allègrement 50….

Par Philippe Guilbert

Grâce au Green Up, le maraichage se pense en trois « d ». Avec cette innovation technologique, la salade occupe toute l’atmosphère de la serre grâce une noria de culture en hydroponie.

copie-0_PRIX-SIVAL-SUR-STAND-41« Green up est un équipement de production polyvalent à fort rendement » explique ce chargé de mission du Critt horticole ARRDHOR. « Ce portique a été conçu pour la culture en trois dimensions en milieu urbain. Il en intègre les contraintes avec un fonctionnement silencieux, une charge au sol acceptable par les terrasses des immeubles. Ce carrousel de culture vertical économise la ressource en eau, optimise la ressource lumineuse tout en produisant très peu de déchets. » Son fonctionnement est relativement simple- surface au sol : 3,50 m² sur 4,50 m de hauteur- de quoi faire pousser 180 plantes (salades, herbes aromatiques, fraises…) dont le système racinaire est compatible avec la culture hydroponique. Les plantes sont installées dans vingt gouttières à neuf trous, suspendues, formant ainsi une série qui accomplit sa révolution en 20 minutes. Le trop plein de solution nutritive de la gouttière supérieure perle dans celle du dessous tandis que l’ensemble monte et descend lentement, permettant à chaque ligne de plante de capter la lumière de la canopée maraichère. Le surplus de solution est recyclé puis réintégré après correction de son pH. Comme en serre, le cycle de production varie selon la saison entre quatre et six semaines, sauf que pour une même surface au sol, le Green Up multiplie la production par cinq.

green up 1

Florent Glatard du Critt-horticole Arrdhor. 

Un carrousel pour les locavores urbains

« Dans un contexte de densification de l’habitat et de dynamique des consommateurs « locavores », l’agriculture urbaine est amenée à se développer argumentent ses promoteurs. Les projections à horizon de 20 ans prévoient qu’elle pourvoira à hauteur de 20% aux besoins en fruits et légumes des zones urbaines. »

De prototype, le carrousel Green Up va prochainement entrer dans sa phase de production commercialisation. Reconnu comme « innovation 2017 » lors du dernier Sival (Sival de bronze), cette technologie est le fruit d’un partenariat développé par un groupement d’acteurs français complémentaires dans le domaine de l’ingénierie végétale, le CRITT horticole ARRDHOR (1), de l’agriculture urbaine –Toit tout vert- et un concepteur fabriquant de matériels professionnels agricoles, l’entreprise Chabeauti. Fin 2017, une première installation de 1200 m² sera posée sur un toit de Paris. Le lancement commercial est prévu pour 2018, mais le prix du carrousel légumier n’a pas encore été divulgué.

  • Centre régional d’initiatives et de transferts de technologie
Avec mots-clefs , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*