Terre de Touraine du 1er septembre 2017

La vigne sur la ligne d’arrivée Si les acidités restent hautes, les degrés probables ont avancé à grands pas cette semaine. Sauvignons et pinots ont passé la barre des 12°, les gamay en approchent tandis que les tardifs (cabernet, cot, chenin) surfent sur le chiffre 11°. Lire dans le dossier viticole p 11 à 17
JA 37 La fête et des inquiétudes exprimées p 2 A Neuillé Pont Pierre le week end dernier, les jeunes agriculteurs ont offert une belle fête au public malgré un contexte économique difficile. Les prix des céréales sont dramatiquement bas et malgré une belle récolte, le compte n’y est pas surtout après 2016 et les JA en phase d’installation sont struturellement les plus fragiles.

Société Les EGA dans le vif du sujet Les états généraux de l’alimentation entrent dans une phase concrète. La FNSEA ne veut pas tomber dans le piège d’EGA faisant le procès de l’agriculture française. D’où, dès l’ouverture, l’adoption d’une posture positive avec distribution de tracts sur la qualité des produits français aux passants. Pour les agriculteurs, l’enjeu c’est le rééquilibrage des relations dans les filières entre la production et la distribution avec un objectif ; regagner une valeur ajoutée à la hauteur de la qualité alimentaire fournie au pays par son agriculture. Le ministre s’est pour sa part fixé une obligation de résultat. L’UDSEA invite les agriculteurs à largement s’exprimer sur www.egalimentation.gouv.fr p 3
Migrations La grande aventure des oiseaux Bientôt se dessineront dans le ciel ces grandes nuées d’oiseaux, en route vers des contrées lointaines. Mais que sait-on réellement sur cette incroyable traversée ? Au cœur du parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine, l’écomusée du Véron et la ligue de protection des oiseaux (LPO) s’attachent à familiariser petits et grands au spectacle de la nature, à travers des sorties riches d’enseignements. Et ce sont les oiseaux migrateurs de notre région qui ont fait l’objet d’une attention toute particulière le 10 août 2017. p 28
Fourrages Ensilages : fin de partie Les fortes températures ont accéléré le dessèchement des tiges et feuilles. Dans les parcelles les plus avancées, il est conseillé d’ensiler au plus vite.Les premiers chantiers montrent des rendements supérieurs à la moyenne de ces dernières années. C’est l’occasion de reconstituer des stocks mis à mal par la récolte 2016. p 6
Sociétés Garder un œil sur son compte courant associé Chaque associé d’une société civile agricole est titulaire d’un compte courant-associé, ce que l’on appelle le compte privé dans une exploitation individuelle. Il faut surtout veiller à l’équilibre des comptes courants entre les associés et assurer l’équilibre de la trésorerie de la société. p 19
ET AUSSI
Marché bovin Broutards : la France conquérante en Italie p 7
Semis de blé Variétés : le regard avisé d’Arvalis p 8 et 9
Gestion PAC Avance de trésorerie avant le 4 septembre p 4
Colza Limaces, altises : méfiance p 6

Nouvelle campagne pommes : « Pas de démarrage en fanfare »!

Diffusées à l’occasion du forum Prognosfruit, en Espagne, les prévisions de production européenne de pommes et de poires font état d’un recul de 21 % pour la pomme et d’une stabilité pour la poire.

La production européenne de pommes sera en recul de 21 % en 2017 pour les pays de l’Union européenne.

Le président de la fédération nationale des producteurs de fruits, Luc Barbier invite les arboriculteurs a être patients et d’attendre le dégagement des fruits d’été avant de commencer à écouler leur récolte de pommes.

Les prévisions de récoltes pommes et poires ont été diffusées à l’occasion du forum Prognosfruit qui s’est tenu du 9 au Lire la suite

Le big data: un enjeu professionnel et sociétal

Arboriculteur, Luc Barbier, président de la fédération nationale des producteurs de fruits, venu en juillet 2017 à la station de la Morinière (Saint Epain-Indre et Loire-France) lors de la journée nationale pommes, alerte la profession agricole et le citoyen sur l’enjeu de la possession des données (big data) issues des automates, des robots et même de son téléphone.

Crise agricole : 600 exploitants tourangeaux en situation critique

Venu visiter un jeune agriculteur du plateau de Ste Maure de Touraine, Louis Le Franc, préfet d’Indre et Loire a rappelé l’ampleur de la crise agricole qui affecte dans leurs fondations 15% des exploitations agricoles.

Venu sur l’exploitation laitière de Gaby Barillet à Sepmes à l’invitation de l’UDSEA et des JA, Louis Le Franc est revenu la profondeur de la crise qui affecte les exploitants agricoles toutes productions confondues victimes de la crise des marchés des denrées vendues sous leur coût de production, du gel et du climat désastreux qui a prévalu au printemps 2016.