Terre de Touraine le 15 septembre 2017

Foncier : Raisonner et dépassionner Transparence et cohérence, deux mots pour guider la réflexion syndicale vis-à-vis du foncier agricole face une réalité qui se complexifie. Le foncier a toujours été un sujet passionnel en agriculture, et la situation ne cesse de s’alambiquer depuis quelques années. D’où l’intérêt de prendre le temps de la réflexion pour savoir la politique à défendre en la matière, c’est l’objet d’un travail initié par l’UDSEA. Sébastien Prouteau, responsable du dossier foncier à l’UDSEA. « Il est important de savoir précisément ce que la profession défend en termes de structure et donc d’établir une politique claire qui s’appuie sur la volonté de ceux qui cultivent la terre » insiste-t-il. p 3

Glyphosate Un désherbant encore vital La mobilisation se poursuit pour contrer la position idéologique de Nicolas Hulot sur ce désherbant. L’UDSEA a organisé une rencontre avec les parlementaires et la presse, vendredi 8 septembre, sur l’exploitation de Jean-Claude Quillet à Montlouis-sur-Loire. L’explication a porté sur cinq thèmes :

1/ Le non classement en catégorie cancérogène du produit ;

2/ L’éclairage sur les méthodes de « matraquages médiatique» des opposants ;

3 / L’impact économique du retrait en grandes cultures et en vignes ;

4/ Le contresens environnemental : davantage de carburant et d’érosion avec le retour du labour, moins de rétention d’eau par le sol ;

5/ L’arrêt des méthodes innovantes de culture sans travail du sol favorisant la vie du sol et la hausse du taux de matière organique. p 4

Vignerons de Touraine La belle récolte n’occulte pas l’inquiétude p 10 et 11

Jean qui rit, Jean qui pleure, les vendanges n’ont pas le même goût entre les vignes gelées ou pas, mais tout ce qui se récolte est de qualité « premium ». Les thématiques abordées lors des visites de vigne ont abordés l’ensemble des préoccupations des vignerons. Outre le gel, un risque que le réchauffement climatique ne va pas gommer du jour au lendemain, la virulence des maladies du bois exprimée cet été déstabilise des vignerons qui n’en voient pas le bout, pourtant ils s’organisent pour allonger autant que faire se peut la durée de vie de leurs ceps. En œnologie, la nouvelle tendance, c’est la vinification sans soufre ajouté. C’est désormais possible saturant l’environnement du grain de raisin et le mout avec des levures « amies » qui empêchent le développement des microorganismes responsables des déviations. Après la vinification c’est une autre paire de manche et durant l’élevage du vin et au moment de sa mise en bouteille, le SO2 reste un élément précieux de préservation de la qualité.  p centrales

Grillemont Un phare éco-culturel en Touraine Près de Ligueil, le domaine de Grillemont vient de lancer un projet d’Arts & innovation nourrit par la même veine. Château et communs construits dans un écrin de verdure habité depuis mille ans reçoivent désormais des artistes en résidence qui interviennent lors de séminaires d’entreprise. Des ingénieurs du groupe Lafarge ont ainsi pu dialoguer lors de leur séminaire avec un artiste travaillant le marbre et le béton.  Pour Eléonore de St Seine et Constance Perrot qui pilotent le projet, les entreprises, aussi performantes soient-elles, sont souvent nées d’une idée géniale. Mais elles perdent en grossissant le souffle fertile des origines. Les artistes, eux, par leur sensibilité exacerbée perçoivent l’esthétique encore invisible, donnent naissance à de nouvelles tendances  p 20

 

 Et aussi

Bâtiments agricoles Fonctionnalité et rentabilité vont de paire p 6  à 8

Demande ATR Avant le 20 septembre p 5

OPA Un partenariat JA-CRCA réaffirmé p 2

Semis Semences non traitées : danger ! p 8

 

 

Avec mots-clefs , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*