A la Une de Terre de Touraine du 20 octobre 2017


Engouement pour les couverts d’automne Des raisons agronomiques, économiques et œnologiques conduisent les vignerons de la Touraine à s’intéresser au semis d’engrais verts en inter-rang enfin d’été. Après l’avoir travaillé, désherbé, enherbé tout ou partiellement, les vignerons mettent le couvert et comparent les semoirs conçus dans cette optique.  « Il s’agit de semer en fin d’été des plantes de couverture, graminées et légumineuses qui sont détruites en fin d’hiver. Cette production de bio-masse  enrichit le sol et améliore sa structure. Ses couverts incitent les racines à plonger en profondeur, avec pour conséquence plus de résistance de la vigne à la sécheresse et la mise à disposition d’éléments fertilisants. p 8

Après Rungis Décryptage du discours de Macron Le discours du Président de la République la semaine dernière à Rungis a marqué un point d’étape des Etats Généraux de l’Alimentation en actant un certain nombre de demandes de la Profession : mettre fin de la guerre des prix, inverser de la construction du prix en partant des coûts de production, contrôles et sanctions pour les entreprises de l’agroalimentaire qui ne publient pas leurs comptes ….Les agriculteurs attendent beaucoup du pouvoir politique après ce discours, ils veulent aller vite et ne pas être déçus. p 2 & 3

Glyphosate Vote décalé ?  Le 25 octobre prochain, la Commission européenne se prononcera sur le renouvellement de l’autorisation du glyphosate. Cette décision aura de nombreuses conséquences sur le monde agricole. Pour sa part les agriculteurs continuent de fournir : 

  • Des éléments techniques sur l’utilisation du glyphosate et expliquent l’évolution de leurs pratiques agricoles sur l’utilisation des produits phytosanitaires tout en produisant des éléments chiffrés de l’impact d’un arrêt du glyphosate;
  • Les agriculteurs entendent contribuer à la recherche d’alternatives à l’utilisation du glyphosate. Une agence de l’OMS classe le produit en cancérogène probable mais douze études internationales ont conclu à l’innocuité du produit ce qui a conduite les agences sanitaires nationales des pays européen et l’agence européenne à statuer sur son innocuité. p 4

Analyse et décryptage dans terre de touraine

Région Un nouveau Cap filière caprin Le 3ème contrat d’appui à la filière caprine (CAP Caprin) a été officiellement signé le 12 octobre à la Ferme des Âges au Blanc, dans l’Indre. Une enveloppe de  5,5 millions d’euros mobilisés jusqu’en avril 2021 permettra d’accompagner le développement de la filière en région Centre Val de Loire. p 6

et aussi

Fermages 2017/18 Ce qu’il faut savoir p 16

Dégâts de gibier La barème est paru p 16

Avec mots-clefs , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*