Terre de Touraine du 2 février 2018

Conseil & vente phyto : la grande séparation
Encore peu y croient et pourtant la séparation capitalistique entre le conseil en cultures et la vente de phytopharmacie risque d’aller très vite. Une vraie révolution actée par les États généraux de l’alimentation et inscrite dans la feuille de route du gouvernement. En tant que membre du directoire d’une plateforme régionale d’agrofourniture, Patrice Allard, suit de près l’évolution du dossier. Pour lui de nombreuses coopératives et négociants conserveront une activité de conseil tandis que l’évolution vers un réseau régional digitalisé des commandes et des livraisons directes en fermes va s’accentuer. Mais il faut laisser du temps pour adapter les équipes de technico-commerciaux car derrière chaque grande réforme, et s’en est une, il ne faut pas négliger l’aspect humain explique le directeur de la coopérative du chinonais. A lire dans notre dossier p 11 à 14
Relations commerciales Vers la fin de la guerre des prix ?
Lors des vœux l’agriculture le 25 janvier, le PR avait pré-annoncé les lois et décrets issus des états généraux salués positivement par la profession. Le conseil des ministres a annoncé le renversement de la construction des prix en partant des coûts de production. E Macron a promis la mise en place d’un système d’épargne de précaution. Les agriculteurs ont espéré que ce se fait en 2018 mais il faudra encore attendre un an. Par contre sur d’autres sujets stratégiques, c’est l’inquiétude et un vif désaccord se fait jour. Notamment sur les accords internationaux, après le Canada voici d’énormes pays agricoles à bas de production qui lorgnent sur le lucratif marché européen comme le Brésil et l’argentine. Le éleveurs français ont raison d’être inquiets p 3
Vœux triconsulaires Energie-circuits courts : priorités affichées p 2
Devant un amphi comble lundi 29 janvier, la chambre des métiers, puissance invitante, la chambre de commerce et d’industrie et la chambre d’agriculture ont, à l’unisson, affirmé la volonté des 40 000 entrepreneurs de département de monter dans le train de la modernité. Des discours volontaires des trois présidents axés sur la formation, l’énergie et l’économie numérique. A propos de la gestion des formations, l’organisation consulaire insiste pour que les conseils régionaux restent des partenaires de premier plan avec les professionnels.
Nature Le bocage : façonné par l’homme, adulé des naturalistes La petite région du Véron aux confins de la Touraine et de l’Anjou recèle une richesse naturelle, un bocage façonné par l’homme. Un milieu caractéritistique abritant tout un tas « habitants » des règnes animal et vététal. p 24
Viticulture Les stratégies bas-intrants du réseau Dephy-Expé Depuis 2012, le réseau Dephy Expé teste dans toute la France des itinéraires techniques bas-intrants. Les herbicides n’y sont utilisés qu’à hauteur de 20% des systèmes et uniquement pour la maîtrise de l’herbe sous le rang p 8
A lire dans le dossier spécial P 11 à 14

Syndicalisme AG-UDSEA : Le foncier et l’Europe Le 13 février, l’Union départementale des syndicats d’exploitants agricoles évoquera la politique foncière en Touraine apte à dynamiser l’agriculture tourangelle. 2
Zones défavorisées Alerte rouge Le syndicalisme UDSEA37-FRSEA Centre Val de Loire continue de consulter et de faire pression pour que les éleveurs de Touraine continue de bénéficier du régime PAC propre aux zones défavorisées. p 4
Ovinpiades Espoir de futurs éleveurs parmi les lauréats Il arrive que des concours fassent naître des vocations. C’est le dessein poursuivi par les organisateurs des Ovinpiades dont la finale régionale vient de se tenir en Touraine. p 6

Avec mots-clefs , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*