Pourquoi les agriculteurs ont-ils bloqué les raffineries? (juin 2018)

manif le parisienmanif voix du nord

Non à l’huile de palme ! A l’issue de deux rendez-vous obtenus par la pression syndicale chez S. Travert, les syndicats agricoles FNSEA et JA ont appelé à lever les barrages devant les raffineries. Si des avancées ont été obtenues, les deux syndicats restent sur leur garde pour la suite des événements. L’occasion pour faire un petit focus sur les biocarburants.

manif sud ouest35066219_1015127005321822_6613903534490386432_n 35223568_1015972135237309_7084901467919745024_nIMG_20180612_091541_resized_20180612_093541383

 

En France, il s’agit de l’éthanol et de l’esther méthylique appelé plus simplement biodiesel. L’éthanol est un alcool produit à partir des céréales et de la betterave qui est mélangé à l’essence d’origine pétrolière. Le Brésil en produit beaucoup en partant de la canne à sucre. Le biodiésel est produit à partir d’huiles végétales.

P3610802

Ici, c’est essentiellement le colza. Le colza est une culture semée au mois d’août et récoltée début juillet. Il couvre les champs durant onze mois ce qui est intéressant pour protéger les sols et en plus il décore d’un jaune éclatant nos paysages.

Avec la graine on obtient de l’huile, alimentaire pour les humains et les bêtes ou transformée en biodiesel mais aussi un tourteau riche en protéine. Ce tourteau est une nourriture intéressante pour les animaux d’élevage et sa large utilisation c’est autant de soja qui n’est pas importé. Il contribue à l’indépendance énergétique de notre pays.

P3620268 P3620279P3620274P3620305

L’autre intérêt c’est que le carbone émis lors de la combustion du biodiesel a été capté par le colza dans l’atmosphère pour sa croissance quelques mois avant sa combustion dans les moteurs. Il ne contribue pas au réchauffement climatique contrairement au gazole pétrolier.

P3620325

Un mot sur le groupe Avril.

 

Avril_logo_CMJN sche_ma_avril_v_3-1

Echaudé par la captation de leur marge par les grandes surfaces, les agriculteurs à la fin du 20ème siècle ont décidé d’organiser eux même cette filière bio carburant en créant Sofiprotéol désormais Avril. Le groupe Avril qui est devenu un géant agro-industriel n’est pas une multinationale du grand capital transcontinental. Il appartient en intégralité aux agriculteurs producteurs de colza et de tournesol et il est présidé par un des leurs. On se souvient de Xavier Beulin.

Alors pourquoi les agriculteurs ont bloqué durant trois jours les raffineries. C’est pour dénoncer un accord signé en 2015 par la France qui vise à faire tourner une raffinerie du groupe Total près de Marseille avec 300 000 tonnes d’huile de palme pour produire un biodiesel qui va concurrencer à grande échelle le biodiesel français. Or les conditions de productions sociales et environnementales ne sont pas du tout les mêmes entre la France et l’Indonésie.

35241448_1015972358570620_5552529085999087616_ndav35223957_1015971815237341_5500657447410335744_n

 

Et pour conclure un mot sur les biocarburants. En France, les biocarburants ont parfois mauvaise presse car selon certains ils entreraient en concurrence avec notre nourriture. Juste donner deux chiffres. La surface qui leur est consacrée actuellement est d’environ 15% des terres cultivées ici et on ne constate aucune pénurie alimentaire, c’est même plutôt souvent le contraire.

P3610796P3610808

Avant l’arrivée des automobiles en 1900 ont estime que la surface agricole nécessaire pour produire la force de traction, l’équivalent de tous nos moteurs était proche de 33%. La raffinerie c’était la ferme et le réservoir c’était l’estomac des chevaux et la panse des bœufs.

bbc48ca9f5c163cb2fc9a68ce1f09ce3temps_2_-mini

Avec mots-clefs , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*