Terre de Touraine du 2 novembre 2018



L’origine France gage de qualité
Bardés de normes et de standards, les produits agricoles français ont tout pour se démarquer auprès de consommateurs en quête d’éthiques sociale et environnementale. La profession agricole entend valoriser la production et l’approvisionnement de proximité, assurer une entière transparence tout au long de la chaîne alimentaire jusqu’aux consommateurs et dénoncer les importations de produits qui ne sont pas au niveau. Une pétition en ligne propose de réunir le million de signatures dans 7 pays de l’UE pour défendre la transparence sur l’origine des produits. www.eatoriginal.eu P 3

De vigne en vins 2018 : un millésime à moelleux p 9 Passerillés, botrytisés, les chenins conservés sur les ceps à destination des cuvées liquoreuses ont tenu leurs promesses. « C’est l’année des liquoreux », se réjouit Pierre Champion. Vigneron à Vernou-sur-Brenne et essentiellement producteur de vin de base pour la coopérative il s’est laissé aller à vinifier une quarantaine d’hectolitres de vins sucrés dont une petite moitié de liquoreux. Ces vins « confiture », riches de 50 g et plus de sucre résiduel par litre, possèdent ces teneurs exceptionnelles nées de la dessication naturelle des baies par la fameuse pourriture noble. « Des raisins titrant 19,8° on voit ça une fois dans sa carrière »

Aléas climatiques Epargne de précaution : des amendements proposés et reçus  La FNSEA et JA national ont convaincu les parlementaires, pour qu’ils portent des amendements au projet de loi sur le dispositif d’épargne de précaution pour aléas concernant notamment la possibilité de bloquer la valeur des stocks jusqu’à leur vente soit applicable aux exploitants au régime réel. A lire en pages spéciales p 10 & 11

Ferme expo Des trophées qui saluent l’innovation Les agriculteurs et les petits transformateurs locaux font preuve d’une imagination débordante pour se démarquer et gagner en valeur ajoutée. Premier prix les rillettes de vache de l’Orée du Bois à Semblançay, second, le yaourt au safran de Sandrine Grateau du Grand Pressigny et sur la troisième marche la Brasserie de l’Aurore à Cormery et Clothilde Pain pour leur bière malt et chenin Golden Ladies. p 5

 TO DE Le gouvernement fait semblant Non à la fin programmée du TO-DE ! Après l’annonce très décevante du ministre de l’agriculture, l’action syndicale se poursuit pour que le coût net de la main-d’œuvre saisonnière n’augmente pas ni en 2019, ni en 2020, ni après.  La fin concomitante du CICE et l’exonération des travailleurs saisonniers (TO-DE) à un impact catastrophique sur les exploitations employeuses de main d’œuvre, les fruits et légumes et la vigne. P 2

 Vidéos sauvages Faire face aux intrusions Ces dernières semaines, le flot de vidéos tournées de façon illégale, dans des élevages de porcs et volailles notamment, ne cesse de s’amplifier. Rappel des mesures à prendre pour protéger son exploitation, dans un contexte d’augmentation de ces intrusions et de prévention contre l’épidémie de peste porcine africaine. p 4

Se protéger Profiter d’un achat groupé de cottes phyto L’UDSEA organise une opération groupée de combinaisons pour les traitements phyto. L’avantage est réservé à ses adhérents jusqu’au 23 novembre. p 14

Romain Gadais Pêcheur et restaurateur Être pêcheur professionnel sur la Loire, voilà un rêve qu’a réalisé Romain Gadais en s’installant à Bréhémont. Une activité qu’il a adaptée à la demande, en transformant le fruit de sa pêche et en l’offrant à la dégustation dans son restaurant. p 20

 

 

Avec mots-clefs , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*