Coopération Centre Val de Loire – Afrique : Nouvelle conférence à Ferme Expo

 

afdi

Conférence à Ferme Expo Tours 2018 vendredi 16 novembre à 18 heures (salle de l’Orangerie sud)

« Quelles coopérations du Centre – Val de Loire

en faveur du développement de l’agriculture africaine »

Rencontre avec  Martial Kouderin jeune leader africain

CENTRE VAL DE LOIRE/ Agriculteurs français & développement international propose cette année encore une conférence à Ferme expo sur fonds de coopération de la région Centre Val de Loire avec l’Afrique de l’Ouest. 

« Quelles coopérations du Centre – Val de Loire en faveur du développement de l’agriculture africaine », voilà le thème qui sera débattu à Ferme Expo, vendredi 16 novembre à 18h (salle Orangerie 1 sud) en présence d’un jeune leader paysan béninois. L’équipe Afdi Centre Val de Loire a pressenti Martial Kouderin, actuel Secrétaire Général de la Fédération des Unions de Producteurs du Bénin (FUPRO). Ce jeune agriculteur partagera sa vision et celle de son organisation sur la coopération entre la France et l’Afrique tout en les liants aux enjeux de l’agriculture béninoise. Il réagira également aux interventions d’un représentant du Conseil Régional, de Centraider et d’une coopérative qui exposeront les actions en cours et les ambitions de leurs structures à l’internationale et particulièrement sur le continent Africain.

au Bénin

La parole à Jean Marc Lemaire président du mouvement Afdi en Centre Val de Loire.

Pourquoi Afdi Centre Val de Loire a t elle retenu ce thème de conférence cette année?

Jean-Marc Lemaire : Adoptés par les Nations unies en 2015, les objectifs de développement durable (ODD) portent l’ambition de transformer notre monde en éradiquant la pauvreté et les inégalités en assurant sa transition écologique et solidaire à l’horizon 2030.

Ces objectifs sont censés engagés non seulement les États, mais aussi l’ensemble des autres acteurs, publics et privés. A ce titre, les régions peuvent jouer un rôle de premier plan dans l’atteinte des ODD. Plusieurs d’entre elles se sont déjà explicitement emparées de ces ODD, qui rejoignent largement les objectifs des actions de solidarité internationale menées depuis des années dans le cadre de leur coopération décentralisée.

Mais  au-delà des actions « classiques » de solidarité, l’action internationale des collectivités connait aujourd’hui des transformations importantes. Pouvez-vous les expliquer? 

Oui, de nouvelles formes de projets, dans lesquels la dimension économique s’affirme, émergent progressivement. Sans remettre en cause les objectifs de solidarité, ces projets ambitionnent de créer des partenariats économiques contribuant au développement des deux territoires, c’est-à-dire du Sud comme du Nord. Pour les territoires, la coopération décentralisée permet désormais de rechercher des retombées économiques, de favoriser le mieux-vivre ensemble local et global, de s’enrichir des savoir-faire de leurs homologues et d’accroître leur rayonnement. Les collectivités du Sud elles-mêmes sont souvent sensibles à cette logique de partenariat « gagnant-gagnant ».

Ces évolutions soulèvent une série d’interrogations essentielles.

Effectivement, la coopération décentralisée peut allier solidarité en direction du Sud et retombées économiques pour les territoires du Nord ? La promotion d’activités et d’acteurs économiques au Sud peut-elle contribuer efficacement à l’atteinte des ODD et en particulier à l’éradication de la faim et de la pauvreté rurale ?

 

Une ferme africaine

Né le 25 juin 1980, actuel Secrétaire Général de la FUPRO, Martial Kouderin est ingénieur agronome de formation et pisciculteur installé au sud du Bénin depuis 2006. Elu Président de la Fédération Nationale des Pisciculteurs du Bénin (FENAPIB) en 2014 à 2016, son Leadership dans le monde agricole béninois est fort remarquable depuis 2009. Il a œuvré à la structuration des pisciculteurs du Bénin et produit en étangs comme en cages flottantes du tilapia et du clarias de table ainsi que des alevins. Au total, Martial produit actuellement 20 tonnes de poisson marchand et environ 500.000 alevins par an. Exploitant agricole à l’image de la plupart des agriculteurs des pays en développement, il produit aussi de la volaille (œufs, coquelets et poulets locaux), des bananes plantains et s’investit depuis peu dans la production du fruit de la passion et sa transformation en jus. Très engagé et dynamique, il est très connu pour son militantisme au sein des organisations de la Société Civile béninoise en sa qualité de membre fondateur du Centre Régional de Recherche et d’Education pour un Développement Intégré (CREDI-ONG) qui œuvre pour la promotion de l’aquaculture intégré, de l’agriculture paysanne et la protection de l’environnement.

Conférence Afdi Centre Val de Loire

« Quelles coopérations du Centre – Val de Loire en faveur du développement de l’agriculture africaine »

Vendredi 16 novembre 18h (salle Orangerie 1 sud)

Pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*