Stop à l’immobilisme de l’Etat face à la crise agricole! Manifestation à Orléans le 14 septembre 2016

Par Eric Thirouin président de la FRSEA

Malgré les alertes, les écrits, les rendez-vous pour expliquer et démontrer l’ampleur de la crise, les réponses aux demandes de la Profession ne viennent pas.

Nous avons écrit, nous avons reçu les élus, les responsables des administrations… rencontrant souvent la compréhension, mais le passage à l’action n’arrive pas.
Alors qu’un accord avait été trouvé jeudi dernier pour les exonérations de taxe sur le foncier non bâti, les services de l’Etat revenaient sur la décision dès vendredi !
Ça suffit !
Avec nos collègues de la Région, nous avons donc décidé de dire « stop à l’immobilisme ! »
Rendez-vous donc pour une manifestation régionale devant la DRAAF à Orléans Mercredi 14 septembre à 14h00
Cité administrative Coligny
131 rue du Faubourg Bannier
45042 ORLÉANS cedex 1
Modalités pratiques :
Un bus est organisé au départ
• 10h30 Sainte Maure de Touraine (parking de la piscine)
• 11h30 : ChateauRenault (autoroute)
Prévoir votre casse-croûte
Pour s’inscrire :
• Directement en ligne : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfh8Q7Cz4ZBlOH9YEw0pG73Rrsy4ZjO5XLbFg13cWZU1-S_9g/viewform
• Ou en téléphonant à l’UDSEA 02.47.28.30.02.

Le casse croûte à 11 centimes des JA apprécié par les tourangeaux (& les médias)

Samedi 6 février 2016 à Tours , les jeunes agriculteurs d’Indre et Loire confrontés à la baisse des produits agricoles vendus en dessous de leur prix de revient ont confectionné des sandwichs prix coûtant en centre ville.

Lait et pommes étaient aussi au menu de ce repas qui était avant tout un moment d’échange entre cultivateurs et consommateurs. Une opération de communication organisée par JA37 avec le soutien de l’UDSEA-Fnsea d’Indre et Loire.

Les prix des matières premières ne couvrent aucunement les coûts de production, les charges sont toujours trop élevées, les normes ne Lire la suite

LGV Tours Bordeaux: l’UDSEA bloque la base Coséa de Maillé

En Indre et Loire, l’opérateur de la ligne à grande vitesse (LGV) Tours Bordeaux a prélevé mille hectares de terres agricoles. Outre la spoliation de leurs terres, les agriculteurs dénoncent la méthode. Les accords sont cesse bafoués par Coséa, des dizaines de litiges liés au retour de la terre végétale, à l’absence de fossés, à l’occupation sans mandat des parcelles ne sont pas réglés. En désespoir de cause, l’UDSEA-FNSEA et JA ont bloqué la base logistique de Maillé (Indre et Loire) lundi 28 septembre 2015.