Sols viticoles: La restauration par les engrais verts

Comment se passer du travail du sol dans les vignes, préserver les sols et la biodiversité ? Une formation a été organisée par la chambre d’agriculture d’Indre et Loire. Matthieu Archambeaud, agronomie spécialiste de la conservation des sols est venu évoquer les engrais pour restaurer et entretenir les terres cultivées. Un propos qu’il avait développé en avri 2016 avec un groupe de vignerons cévenols.

Par Adeline Mallet chambre d’agriculture d’Indre et Loire

Après son passage à Chinon en septembre, l’agronome nantais Matthieu Archambault est venu animer une formation de la chambre d’agriculture sur la thématique des engrais verts auprès de vignerons et de coopérateurs de la cave de Montlouis/L.

P3550411
Dans les sols cultivés, 80% de l’activité biologique se passe dans les premiers centimètres de sol. Dans la zone aérobie, la matière organique héberge bactéries, champignons et entomofaune mais ce sont aussi ces premiers centimètres qui sont les plus exposés à la compaction.
Les fermentations qui s’opèrent en l’absence d’air entravent le bon fonctionnement des horizons cultivés et explorés par les racines. A partir du moment où le sol « ronronne » régulièrement il est moins sensible au trafic (passage tracteur). La largeur de roue a une importance majeure, moins la pression au centimètre carré est faible (roue large ou chenille) plus le sol est préservé. Un tassement peut être rapidement corrigé par les engrais verts. L’organisation d’un sol est verticale. S’il y a une perte de structure notamment à cause du tassement, il est possible en deux ou trois ans de retrouver une organisation correcte du sol grâce aux engrais verts.

P3550386

Les sols sableux retrouvent plus rapidement une bonne structure que les sols argileux ou limoneux. Les sols argileux par nature sont moins instables que les autres sols.

 

Outre les engrais verts, la préservation de la structure du sol transite également par le choix des outils. Il vaut mieux éviter ceux qui produisent de la terre fine : type cover crop, outils rotatifs, fraise, outils rapide. Les outils à dents (Actisols) en ne bouleversant pas les horizons contribuent à la bonne santé du sol de la vigne.
De manière générale en viticulture, la compaction des sols est visible à de faibles profondeurs et de simples couverts végétaux suffisent à restructurer le sol (exception faite des cas extrêmes de très forte compaction).

La recette de l’engrais vert

P3550396

Mélanger quatre espèces minimum et 10 max.
Quatre tonnes/ha de trèfle incarnat apportent 100 unités d’azote
Epoque de semis :
Semis été idéal du 1er juillet au 15 août en semis direct,
Couvert d’hiver du 15 septembre au 15 novembre.

Les cépages rares du Centre Val de Loire remis en lumière

BIODIVERSITÉ /Des petits trésors enfouis dans les limbes de l’histoire viticole ressortent de l’ombre à la faveur d’une mission régionale. Une première dégustation publique vient d’avoir lieu à Amboise.
Par Philippe Guilbert

Le gouget, le gascon, ça vous parle ? Non ? Et le genouillet, l’orbois, non plus ? Peut-être en avez-vous bu sans le savoir. Car ces Lire la suite

Vignes : gelée destructrice sur de nombreux secteurs

Les appellations touraine, touraine amboise, touraine azay-le-rideau et la petite région du Véron à Chinon ont été, sous réserve d’un constat ultérieur plus précis, les plus affectées par les gelées des jeudi 20 avril et vendredi 21 avril (dans une moindre mesure). Vouvray, le Bourgueillois ont été en grande partie épargnées cette année.

20170419_073615DSC_7420

Vol d’hélicoptère « antigel »  au dessus du château de l’Aulaie à Azay-le-Rideau mercredi 19 avril et aspersion anti-gel dans le chinonais au lever de jour. 

Contrairement aux prévisions données mercredi en fin d’après midi, le thermomètre est descendu sous zéro jeudi 20 avril 2017 au lever du jour. Le vent de nord/nord-est prévalant ces derniers jours étant tombé le risque de gel des jeunes bourgeons était donc réel. Les vignerons qui Lire la suite