La coop, c’est entreprendre ensemble!

En Touraine à Montlouis sur Loire à deux pas de Tours sur la rive gauche de la Loire, les sociétaires de la petite coopérative de producteurs aiment à clore leur chantier de vendanges ensemble pour une cuvée moelleuse.

Copieux et qualitatif, le millésime 2018 redonne du baume au cœur des vignerons de la cave des producteurs.

Sourires radieux en ce vendredi 5 octobre, jour signant la fin des vendanges des sociétaires de la coopérative de Montlouis-sur-Loire. Si chacun vendange son propre vignoble selon Lire la suite

Les pépins bons repères pour optimiser la date des vendanges

DÉTERMINER LE STADE DE MATURITÉ : Laurence  Guérin de l’IFV Centre-Val de Loire et Michel Badier de la chambre d’agriculture du Loir-et-Cher ont rédigé un petit manuel de cette « autre approche d’évaluation de la maturité du raisin ».

La raphe, la chalaze, la fossette, le pinceau, le bec micropylaire… ainsi va la physionomie du pépin de raisin. L’aspect de ces composantes de la petite graine donne de précieuses indications sur le stade de maturité de la baie. Vingt jours avant les vendanges, le pépin présente une couleur allant du vert au marron très clair, tandis que la pulpe adhère encore bien au pépin. A J-10 le couleur de la graine fonce légèrement vers le marron clair mais la pulpe adhère encore au pépin. Une petite semaine avant l’entrée des vendangeurs dans la vigne, la couleur brune s’accentue mais le pinceau (la pointe du pépin) blanchit. La pulpe reste bien accrochée. Cinq jours plus tard, il est temps de couper les grappes car la pulpe consent à se détacher du pépin tandis que le contraste entre le pinceau et le corps bien marron de la graine atteint son maximum.

Orchidées s’offre un bouquet de résistants

GROUPE TERRENA/ Dans le Val-de-Loire, la plantation de vignes résistantes au mildiou et à l’oïdium est imminente chez Orchidées Maisons de négoce. Le site Techniloire présente des témoignages d’opérateurs qui doivent planter dès 2019 ces nouveaux cépages porteurs d’espoirs, mais aussi d’interrogations.

En direct de Techniloire

« Au sein du vignoble Ackerman, nous sommes déjà dans une démarche de réduction des produits phytosanitaires, sensibilisés par la santé de nos salariés et de nos client  constate Frédéric Nouet, de chez Lire la suite