Le préfet du Centre Val de Loire à Vouvray

Par Philippe Guilbert
A l’image des vendanges 2016, le préfet de région est venu avec une hotte peu garnie. Pourtant il y a urgence, après le gel, les vignerons attendent des soutiens de l’état et surtout pas de passer dans le pressoir de la réglementation commandé par les services du duo Royal-Touraine.

Le préfet de région « est venu vendanger » à Vouvray mardi 11 octobre 2016 où il a fait le point avec la filière des dossiers chauds : la structuration de la filière vin ligérienne, le financement des équipements anti-gel et la révision de l’arrêté ZNT. Invité par Interloire, Nacer Meddah, Lire la suite

Touraine amboise 100% cot : un grand chantier est en cours

Aimé de Louis XI et de François 1er, le vin d’Amboise conquiert de nouvelles lettres de noblesse en redessinant des profils haut de gamme autour du cot et du chenin.

Par Philippe Guilbert
A l’instar de chenonceaux et oisly, dénominations de l’appellation touraine reconnues en 2011, amboise vise une montée en gamme au travers de modifications importantes de son cahier des charges. La plus marquante concerne les rouges, actuellement vins d’assemblage, qui devront être 100% côt (aussi appelé Malbec). Et surtout, tous les vins portant la dénomination amboise devront être issus de parcelles spécifiquement délimitées. A moyen terme, le syndicat aimerait naturellement voir la dénomination amboise reconnue en AOP à part entière.

Tandis que l’INAO poursuit discrètement les travaux de mise en place d’une délimitation spécifique des terres aptes à produire les vins en touraine-amboise, le Vinopôle travaille à LIRE LA SUITE dans l’édition de Touraine du Touraine du 23 septembre 2016 ABONNEZ-VOUS voir ci-dessus.