Un brouillard artificiel pour contrer la gelée blanche

LUTTE ANTIGEL/Feux, bougies, tours à vent, aspersion, pulseurs d’air chaud, on croyait tout connaître en Touraine des moyens de lutte anti-gel. On croyait… jusqu’à cette démonstration matinale présentée aux vignerons de Chançay (AOC Vouvray) le 8 février 2018.
Par Philippe Guilbert


Au lever du soleil à Chançay jeudi 8 février sur les hauts de la vallée de Vau, un brouillard insolite couvre progressivement le plateau viticole avant de descendre lentement vers les bas-fonds. Un nuage blanc, lourd, enveloppe les vignes sur quelques mètres, noyant les rayons solaires dans sa viscosité aérienne. Les conditions sont idéales pour observer ce phénomène que l’on perçoit comme parfaitement artificiel par le bruit et lorsqu’émerge du coton, l’enjambeur suivi de son panache blanc. Le générateur est LA SUITE EST  A LIRE DANS LE REPORTAGE DE TERRE DE TOURAINE DU 17 FEVRIER 2018. ABONNEZ VOUS!

Vignes : gelée destructrice sur de nombreux secteurs

Les appellations touraine, touraine amboise, touraine azay-le-rideau et la petite région du Véron à Chinon ont été, sous réserve d’un constat ultérieur plus précis, les plus affectées par les gelées des jeudi 20 avril et vendredi 21 avril (dans une moindre mesure). Vouvray, le Bourgueillois ont été en grande partie épargnées cette année.

20170419_073615DSC_7420

Vol d’hélicoptère « antigel »  au dessus du château de l’Aulaie à Azay-le-Rideau mercredi 19 avril et aspersion anti-gel dans le chinonais au lever de jour. 

Contrairement aux prévisions données mercredi en fin d’après midi, le thermomètre est descendu sous zéro jeudi 20 avril 2017 au lever du jour. Le vent de nord/nord-est prévalant ces derniers jours étant tombé le risque de gel des jeunes bourgeons était donc réel. Les vignerons qui Lire la suite

Matin « pales » à Montlouis

Frost-protection-by-helicopter3

 LUTTE CONTRE LE GEL/Les vignerons de l’appellation Montlouis-sur-Loire ont prévu de brasser de l’air pour la bonne cause. vendredi prochain sera matinée test pour un filage grandeur nature d’une action antigel par voie d’hélicoptère.

Par Philippe Guilbert

Vendredi matin dès l’aube à l’heure où décollent les hélicoptères une petite foule de journalistes et de vignerons vont se retrouver sur le plateau des Landes entre Husseau et St Martin le Beau pour un repérage à l’heure H des parcelles de vigne. Après une vague de mauvaises fortunes climatiques dont le gel a pris une bonne part –trois gels en cinq millésimes- les vignerons ont décidé « de réagir collectivement en engageant leurs parcelles dans une protection par hélicoptère » écrivent-ils dans un communiqué de presse. Mélanger les couches d’air chaud supérieures et le froid stagnant au ras du sol, la méthode a démontré son efficacité sur les gelées blanches de printemps dans de nombreux vergers et vignobles sur la planète. Le syndicat des vins explique que « le brassage d’air par hélicoptère a été choisi pour son efficacité et sa rapidité de mise en œuvre, son coût attractif (200 € / ha), et un paysage conservé.

maxresdefault (1)

Les ilots de vignoble seront survolés par Héliberté, une société basée à Dierre, avec qui l’ODG Montlouis/L. a établi un contrat pour plusieurs années. Si nécessaire la flotte d’hélicoptères pourra aller jusqu’à 10 appareils pour couvrir les 2/3 de la surface plantée, soit 300 ha.