Sols viticoles: La restauration par les engrais verts

Comment se passer du travail du sol dans les vignes, préserver les sols et la biodiversité ? Une formation a été organisée par la chambre d’agriculture d’Indre et Loire. Matthieu Archambeaud, agronomie spécialiste de la conservation des sols est venu évoquer les engrais pour restaurer et entretenir les terres cultivées. Un propos qu’il avait développé en avri 2016 avec un groupe de vignerons cévenols.

Par Adeline Mallet chambre d’agriculture d’Indre et Loire

Après son passage à Chinon en septembre, l’agronome nantais Matthieu Archambault est venu animer une formation de la chambre d’agriculture sur la thématique des engrais verts auprès de vignerons et de coopérateurs de la cave de Montlouis/L.

P3550411
Dans les sols cultivés, 80% de l’activité biologique se passe dans les premiers centimètres de sol. Dans la zone aérobie, la matière organique héberge bactéries, champignons et entomofaune mais ce sont aussi ces premiers centimètres qui sont les plus exposés à la compaction.
Les fermentations qui s’opèrent en l’absence d’air entravent le bon fonctionnement des horizons cultivés et explorés par les racines. A partir du moment où le sol « ronronne » régulièrement il est moins sensible au trafic (passage tracteur). La largeur de roue a une importance majeure, moins la pression au centimètre carré est faible (roue large ou chenille) plus le sol est préservé. Un tassement peut être rapidement corrigé par les engrais verts. L’organisation d’un sol est verticale. S’il y a une perte de structure notamment à cause du tassement, il est possible en deux ou trois ans de retrouver une organisation correcte du sol grâce aux engrais verts.

P3550386

Les sols sableux retrouvent plus rapidement une bonne structure que les sols argileux ou limoneux. Les sols argileux par nature sont moins instables que les autres sols.

 

Outre les engrais verts, la préservation de la structure du sol transite également par le choix des outils. Il vaut mieux éviter ceux qui produisent de la terre fine : type cover crop, outils rotatifs, fraise, outils rapide. Les outils à dents (Actisols) en ne bouleversant pas les horizons contribuent à la bonne santé du sol de la vigne.
De manière générale en viticulture, la compaction des sols est visible à de faibles profondeurs et de simples couverts végétaux suffisent à restructurer le sol (exception faite des cas extrêmes de très forte compaction).

La recette de l’engrais vert

P3550396

Mélanger quatre espèces minimum et 10 max.
Quatre tonnes/ha de trèfle incarnat apportent 100 unités d’azote
Epoque de semis :
Semis été idéal du 1er juillet au 15 août en semis direct,
Couvert d’hiver du 15 septembre au 15 novembre.

Travail de la vigne : Regain d’intérêt pour les petits engins

Les grosses machines « qui font tout », sont lourdes par nécessité car charge à elles de fournir puissance moteur et puissance hydraulique. Or, pour bien des travaux, il est souvent inutile de faire passer et repasser une machine de 3 à 4 tonnes qui consomme du fioul et tasse les sols.

Par Philippe Guilbert

Le lycée d’Amboise soucieux de préserver la structure des inter-rangs vient de retenir une formule légère pour désherber mécaniquement son vignoble. Avec ses 1,8 t, l’enjambeur deux roues motrices de 60 cv acheté d’occasion (marque Bobard- 2 campagnes- 75 k€ non équipé) tend à peser au centimètre carré à peu près le poids d’un cheval de trait ; les pneus répartissant le poids sur une surface double de celle des quatre sabots. Frédéric Fourmont apprécie la simplicité de son engin dédié à l’entretien du rang et de l’inter-rang.

 

Retrouvez l’intégralité de cet article sur l’édition du 8 juillet 2016 de Terre de Touraine. ABONNEZ-VOUS (voir ci-dessus)