Pourquoi les agriculteurs ont-ils bloqué les raffineries? (juin 2018)

manif le parisienmanif voix du nord

Non à l’huile de palme ! A l’issue de deux rendez-vous obtenus par la pression syndicale chez S. Travert, les syndicats agricoles FNSEA et JA ont appelé à lever les barrages devant les raffineries. Si des avancées ont été obtenues, les deux syndicats restent sur leur garde pour la suite des événements. L’occasion pour faire Lire la suite

« La graine de chou » a de l’avenir !

SÉLECTION DU COLZA/Nom : Brassica. Prénom : napus. Ascendance : chou chinois X navet + chou vert X chou rouge. Qualités : riche en huile et en protéine et un patrimoine génétique d’amélioration immense. Défauts : de nombreux obstacles sur son parcours qui entravent son potentiel. Avenir : radieux . Clefs de la réussite : la régularité de rendements. Incertitude : la pérennité des moyens de protection au cours d’un cycle proche d’une année.

Par Philippe Guilbert

Le colza est un pur produit du génie humain adorant les climats septentrionaux. Ce sont d’ailleurs les Lire la suite

Colza : évaluer les altises par la méthode Berlèse

La bonne période pour contrôler la présence de larves d’altises dans les colzas se situe de fin octobre (5-6 feuilles du colza) jusqu’à la reprise de la végétation.
Dans cette vidéo découvrez le dispositif à mettre en place pour observer facilement des larves d’altises et estimer la pression larvaire. Il s’agit de la méthode dite « Berlèse

Colza: Ne pas se précipiter pour retourner une parcelle!

Conseil de saison/Selon l’état végétatif du colza, un retournement peut être envisagé. Avant d’agir, il est primordial de bien évaluer la situation.
Par Julien Charbonnaud de Terres Inovia

bandeau haut droit

Si certaines parcelles de colza ont pu lever précocement, il n’en n’est rien de la grande majorité d’entre elles cette année. Malgré tout, lorsque les pluies ont été suffisantes à la mi-septembre, les colzas ont pu germer et ont atteint le stade 4 feuilles, voire plus à ce jour. Si les conditions restent favorables dans les prochaines semaines, ces colzas devraient atteindre un stade et une croissance suffisante pour passer l’hiver. Cependant, certaines parcelles sont à ce jour à moins de 3 feuilles, voire à l’extrême n’ont pas ou peu levé avec des densités souvent très faibles. Dans ce cas, la question d’un remplacement de culture par une céréale d’hiver se pose. Retrouvez l’intégralité de l’article sur (en téléchargeant la pièce jointe)

http://www.maisondesagriculteurs37.fr/terre-de-touraine/index.php?page=actu-detail&id=5867&retour=accueil