Terre de Touraine du 10 novembre 2017

Ferme Expo entre terroirs et modernité Du 17 au 19 novembre la Touraine vivra à l’heure de Ferme Expo et de l’agriculture connectée au parc expo de Tours. Le salon régional de l’agriculture et de la gastronomie ouvre ses portes dans une semaine. Une mini-ferme, un village des saveurs, des vaches, des moutons, une salle de traite, des chiens de bergers et des spectacles équestres attendent les visiteurs. Ferme Expo est aussi un salon professionnel avec de nombreux stands, du matériel agricole et une douzaine de conférence. Parmi elles, Terre de Touraine a retenu celle de l’association agriculteurs français et développement international son thème : les jeunes agriculteurs au cœur du défi alimentaire mondial. Samedi 18 novembre à 16h à l’orangerie du parc expo. Cahier spécial en centrales

Contre-vérités Les agriculteurs à la rencontre de leurs concitoyens le 7 novembre en gare de St Pierre-des-Corps, l’UDSEA a distribué un tract au voyageur du matin pour réagir aux contre-vérités. Pour le beurre, les éleveurs et transformateurs français ont réussi à contrer les informations fausses qui commençaient à circuler. Les Français ont compris que s’il y avait un manque temporaire, il était surtout dû à l’attitude des grandes surfaces qui ne veulent pas payer le juste prix. Mais sur d’autres sujets, plus complexes, comme le modèle d’agriculture pour l’avenir, les contre-vérités sur le glyphosate et les produits phytosanitaires, les attaques des végétaliens et autres anti-viande, force est de constater que ce sont les propos simplistes et à charge pour les agriculteurs qui envahissent les médias. p 5

Œnologie L’hygiène des cuves, un critère de choix p 7 En industries agroalimentaires, l’aptitude au nettoyage d’un équipement constitue depuis longtemps un critère de choix prioritaire. En œnologie, les préoccupations liées à la nettoyabilité sont plus récentes.
Assurance récolte Décision de gestion maintenant p 3 Les contrats d’assurance récolte sont à signer avant la fin du mois de novembre. Eléments d’explications pour comprendre l’intérêt de l’assurance et se décider : je m’assure ou pas ? et si oui, à quel niveau ? Pour soutenir le développement de l’assurance, les pouvoirs publics prennent en charge une partie de la cotisation, grâce à une subvention financée par le Fonds Européen agricole pour le développement rural (FEADER). Tous les évènements climatiques, comme la foudre et la grêle, ne sont pas couverts par des contrats éligibles à cette subvention, mais peuvent être couverts par d’autres contrats d’assurance. L’indemnisation s’effectue sur la base d’une perte expertisable au moment de la récolte.
Ecophyto Un nouveau dispositif Une nouvelle action du programme Ecophyto se concrétise en Centre Val de Loire. En effet, une part des redevances pour pollution diffuses collectées par les agences de l’eau servira à aider les investissements des agriculteurs dans un objectif de réduction et d’amélioration de l’utilisation des produits phytosanitaires. p 4
Fresques Un art qui traverse les siècles p 24 Les fresques transmettent des messages spirituels ou profanes peints par des artistes médiévaux inspirés par l’Antiquité. Quel est le secret de ces œuvres quasi-millénaires qui se fondent dans l’architecture en faisant humblement corps avec elle ?
Terre de Touraine vous emmène à Tavant près de l’Ile Bouchard et à St Savin dans la Vienne pour en savoir un peu plus.
Et aussi
Droit Tout savoir avant de créer une société p 9
Conférence Seniors et prévention routière p 4

« Vraie » ou « Fake « ? Enquête France Info: Glyphosate cancérogène ou pas?

» »L’Organisation mondiale de la Santé a classé le glyphosate en cancérogène » ?C’est en tout cas ce qu’affirme le député écologiste Noël Mamère. Mais l’Organisation mondiale de la Santé est beaucoup plus nuancée… voire contradictoire.

Au printemps 2016, Marie Comant et Antoine Krempf, journalistes à France Info ont pris le temps de Lire la suite

Glyphosate: Hulot, conciliant aux champs, intransigeant à Paris

En visite bucolique dans le Loir-et-Cher, le ministre a accepté une rencontre avec la FDSEA et JA41 à Montrichard pour un échange sans concession sur le glyphosate. Il maintient son imposture de lier crise sur les prix et utilisation des produits phyto.

Le 27 octobre à Couffy (41) les agriculteurs du Centre Val de Loire ont débattu avec le ministre d’ état Nicolas Hulot en charge de l’environnement du dossier du glyphosate dans un échange musclé .

A Montrichard (41) les responsables syndicaux locaux FDSEA et JA41 avaient organisé un blocage de rue pour inciter le ministre à venir répondre en direct aux agriculteurs. Sylvain Boiron, pour JA41 l’a interrogé sur l’incohérence gouvernementale entre une politique restrictive sur les phytos et l’ouverture non contrôlée via le CETA. Ensuite, les présents ont interpellé le ministre sur le glyphosate et la position des agences.


(Vidéo  Aude Richard)

Le ministre s’est déplaçé dans le Loir-et-Cher vendredi dernier. Après une visite dans les prés d’un élevage de chèvres et la promotion des MAE, la FDSEA, JA 41 et la chambre d’agriculture ont obtenu une rencontre à Montrichard. Le débat s’est poursuivi dans Lire la suite