LGV Tours Bordeaux: l’UDSEA bloque la base Coséa de Maillé

En Indre et Loire, l’opérateur de la ligne à grande vitesse (LGV) Tours Bordeaux a prélevé mille hectares de terres agricoles. Outre la spoliation de leurs terres, les agriculteurs dénoncent la méthode. Les accords sont cesse bafoués par Coséa, des dizaines de litiges liés au retour de la terre végétale, à l’absence de fossés, à l’occupation sans mandat des parcelles ne sont pas réglés. En désespoir de cause, l’UDSEA-FNSEA et JA ont bloqué la base logistique de Maillé (Indre et Loire) lundi 28 septembre 2015.

Dans Terre de Touraine du 30 janvier 2015

Plan de réduction de la phytopharmacie
Ecophyto 2 : aussi irréaliste ?
L’objectif de réduire de 50% le volume des produits phyto était irréalisable comme l’indiquait la profession au gouvernement Fillon-Sarkozy. Le gouvernement Valls-Hollande propose finalement un but plus modeste de moins 25%. Les agriculteurs tourangeaux Lire la suite

LGV : Halte au gaspillage de la terre végétale

L’UDSEA a entamé avec COSEA un nouveau bras de fer autour de ce que le syndicat estime être du gaspillage de terre végétale. La terre fertile doit retourner aux champs pour produire de la nourriture et non pour faire pousser du gazon au bord de la ligne.

Depuis quelques temps déjà, les riverains du chantier LGV s’étaient alarmés du gaspillage de terre végétale fait par COSEA lors de la construction des merlons. Ils dénonçaient notamment le volume utilisé, qui rappelons-le, n’a aucune vocation de production. L’UDSEA, lors des réunions mensuelles avec le sous-préfet, avait fait remonter Lire la suite