Aller au contenu principal

Adapter les bâtiments d'élevage aux conditions chaudes

Pour limiter le stress thermique des animaux, réduire le rayonnement et laisser entrer l’air pour ventiler constituent les bases. Quelques solutions simples peuvent être mises en oeuvre avant d’investir.

Les conséquences des épisodes de chaleur sur le volume, la qualité du lait et le bien-être animal incitent à s’adapter. Les vaches entrent en effet en stress thermique dès 21 °C ressentis. Elles mangent alors moins et se fatiguent en restant debout pour exposer leurs flancs à l’air et évacuer la chaleur.

 

Pour réduire ces situations de stress thermique, avant d’intervenir sur les bâtiments, certains éléments doivent être réfléchis.

 

LIMITER LE RAYONNEMENT

Le rayonnement solaire peut entraîner une différence de 2 °C entre deux pans du bâtiment. Le rayonnement direct sur les auges et les rangées de logettes doit être évité, en fermant le bâtiment en fonction de la course du soleil, et en ouvrant la nuit et tôt le matin. Côté sud, il est possible d’ajouter des débords (« casquettes ») de toiture.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Nouveau directeur à la laiterie de Verneuil : « On sent ici des valeurs de proximité »
Suite au départ en retraite d’Annick Lartigue, François Lécareux a pris la direction de la coopérative Touraine-Berry en janvier dernier.
Le lissage en frais favorise la régularité des fromages
A la Ferme des Âges* au Blanc (36), vendre des pouligny-saint-pierre au juste poids requiert une certaine maîtrise en fromagerie.
Fourrages détruits : un chargement salvateur livré à Savonnières
Sinistrés par un incendie, des éleveurs de Savonnières ont reçu une livraison vitale de fourrages apportée par des agriculteurs alertés par le
Sécheresse précoce : les éleveurs en première ligne
Le gel a masqué la sécheresse sous-jacente qui ampute désormais largement la production d’herbe.
La préfète à l’écoute de la filière élevage du département
La préfète s’est rendue ce lundi chez Richard Courtigné, éleveur à Brèches. L’occasion de rappeler l’impact de la perte de l
Fourrage : des premières coupes de qualité, mais peu de rendement
Les premières fauches d’herbe et de méteils affichent des rendements décevants et inquiétants, mais des valeurs alimentaires qui s’annoncent i
Publicité