Aller au contenu principal

Axéréal : alloter pour s’adapter aux exigences des clients

Presque la totalité des producteurs de céréales livrent leur récolte à un organisme stockeur (OS), que ce soit à la moisson ou durant le reste de l’année. Mais une fois déchargée au silo, que devient cette récolte ? L’Aurore paysanne a échangé avec le premier vice-président de la coopérative Axéréal.

Bruno Bouvat-Martin, premier vice-président d’Axéréal, précise que, bon an mal an, 50 % de la récolte française de blé sont exportés. Ces 50 % sont donc directement livrés au port, principalement Rouen et la Palice pour la région Centre-Val de Loire. Les 50 % restants sont transformés. « Nous avons des clients très diversifiés, explique-t-il. Et nous devons sans cesse mettre en adéquation la qualité de nos lots de grains avec la demande de nos clients. » Autrement dit, les exigences de qualité ne seront pas les mêmes s’il s’agit d’un meunier, d’un fabricant d’aliments ou d’un amidonnier.  Sur l’aspect alimentation du bétail, Axéréal livre bien entendu sa filiale Axéréal Elevage, mais également, entre autres, certains ateliers de transformation bretons. « Ce sont des trains complets qui quittent l’un de nos trente-six silos reliés au rail », précise Bruno Bouvat-Martin. Ils font partie des deux milles trains chargés en moyenne chaque année par le groupe.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

La démarche de transfert DPB est simplifiée
 Avec la nouvelle Pac, pour valider le transfert des DPB, il n’y a plus besoin de justifier que leur cession se fait en parallèle de transfert de fonc
« Contractualiser est l’occasion de préciser les choses »
La section régionale lait de la FNSEA CVL organise une série de réunions pour parler de la contractualisation de la viande issue du troupeau laitier.
Une table ronde pour comprendre le changement climatique
  Au programme de cette réunion qui se tiendra le 7 février à 14 h : le changement climatique et de ses conséquences, avec des intervenants de haut vo
Un cycle des cultures raccourci dans les prochaines décennies
Quels sont les impacts du changement climatique sur le cycle des cultures céréalières ?
Peser les jeunes animaux pour optimiser l’alimentation
Limiter la consommation de poudre de lait puis d’aliments, tout en augmentant la production laitière du troupeau.
Pâturage de céréales : conjuguer bienfait animal et efficacité économique
Même si l’intérêt pour la culture céréalière est limité, les atouts du pâturage des céréales d’hiver par des ovins sont nombreux pour le troupeau.
Publicité