Aller au contenu principal

Diversification et vente directe
" Développer les productions pour être plus forts "

S’installer en couple, en reprenant deux exploitations de productions différentes, c’est le choix qu’ont fait Audrey et Clément Salgueiro, au sein du Gaec de la Bocagère. Une complémentarité qu’ils n’ont pas choisie au hasard.

Lui, Clément Salgueiro, s’est installé en janvier 2018, reprenant progressivement l’élevage de charolaises où il a suivi son apprentissage, à Berthenay. Audrey, elle, s’est établie sur l’exploitation ovine des grands-parents de Clément, à Druye. Tous deux ont été salariés dans plusieurs structures avant de s’installer, Audrey ayant d’ailleurs occupé les fonctions d’animatrice JA pendant 5 ans.

 

Avec un père éleveur de moutons (et céréalier) dans les Deux-Sèvres, celle qui était attirée à la base par le monde du cheval est finalement revenue à ses racines. « J’ai toujours eu l’idée de m’installer dans un coin de ma tête de toute façon », confie-t-elle. Après son BTS productions animales option cheval, la licence professionnelle « développement et valorisation des produits de l’élevage » lui donne les outils pour affiner son projet.

 

Deux productions complémentaires

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

La préfète à l’écoute de la filière laitière
Pour découvrir de plus près la filière lait dans le département, la préfète d’Indre-et-Loire a visité lundi dernier un élevage bovin à Bridoré
Concours prim’holstein : « voir le fruit de notre travail »
Samedi 20 novembre se tiendra le traditionnel concours de vaches prim’holstein.
VIandes blanches : cap sur une filière plus résiliente
Avec le Cap filière viandes blanches 2021-2025, les interprofessions de l’élevage de porcs et de volailles misent sur des actions fortes pour pérennis
Le maïs : une révolution pour les éleveurs laitiers
En Touraine, pas de lait sans maïs.
Bio : un marché pluriel
Les surfaces en production et le marché bio progressent.
Aide au maintien en bio, la fin d’une période
Jusqu’en 2007, il n’y avait pas d’aide au maintien pour les producteurs bio, mais seulement un crédit d’impôt. Avec l’accroi
Publicité