Aller au contenu principal

Diversification
Du lait blanc à l’algue bleue

Eleveurs et énergiculteurs, les associés du Gaec de Bré ont mis en route cet été une unité de production aquacole haut de gamme.

En liant l’herbe des prés aux algues des serres, Sébastien et Mélanie Huet ont réussi un tour de force : produire en cascade des aliments à haute valeur ajoutée en passant par la case énergie. Primo avec le maïs et le foin, leur étable alimente la filière laitière. Secundo, les sous-produits d’exploitation, lisiers et fumiers, nourrissent à leur tour un digesteur dont le gaz méthane fournit électricité et chaleur. Ces calories de cogénération sont partiellement consommées par les installations d’élevage. Le surplus partait dans la nature jusqu’à -tertio- l’entrée en fonction d’une aquaculture de spiruline. Une culture innovante assurant la valorisation haut de gamme des calories du méthaniseur. L’eau de refroidissement du générateur, montée à 70 °C circule sous terre jusqu’aux serres pour chauffer le sol supportant des bassins peu profonds où se développent des « algues » bleues.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Fourrages détruits : un chargement salvateur livré à Savonnières
Sinistrés par un incendie, des éleveurs de Savonnières ont reçu une livraison vitale de fourrages apportée par des agriculteurs alertés par le
Sécheresse précoce : les éleveurs en première ligne
Le gel a masqué la sécheresse sous-jacente qui ampute désormais largement la production d’herbe.
La préfète à l’écoute de la filière élevage du département
La préfète s’est rendue ce lundi chez Richard Courtigné, éleveur à Brèches. L’occasion de rappeler l’impact de la perte de l
Fourrage : des premières coupes de qualité, mais peu de rendement
Les premières fauches d’herbe et de méteils affichent des rendements décevants et inquiétants, mais des valeurs alimentaires qui s’annoncent i
Des vaches de réforme engraissées avec de la luzerne
Maxime Breuillaud engraisse ses réformes avec de l’enrubannage de luzerne et du maïs, une ration produite sur sa ferme qui lui permet de réali
Transmission : « Le côté humain a été très important »
Certaines cessions d’exploitation, en toute simplicité et bienveillance, donnent de l’espoir pour le renouvellement des générations en agricul
Publicité