Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Fourrage : comment passer l’année sans encombre ?

Suite à une campagne fourrages compliquée, l’heure est à la stratégie pour ne pas manquer. Quant à l’avenir, diversifier ses ressources et optimiser la conduite de son troupeau font partie des clés. Le resemis naturel a fait son oeuvre dans certaines parcelles, il faut en profiter si l’herbe mesure plus de 5 cm.

Suite notamment à la sécheresse, il est temps de réfléchir à la ration à adopter pour passer l’année sereinement. C’était, entre autres sujets, l’objet de la réunion du 8 octobre, organisée par la chambre d’agriculture et TCEL dans le programme Herbe et fourrages Centre-Val de Loire, pour établir un bilan et surtout évoquer les pistes de solutions pour les éleveurs.

 

L’importance d’ajuster les effectifs et l’âge au vêlage

Il faut dès maintenant évaluer ses ressources fourragères en tonnes de matière sèche (MS) et en valeur alimentaire ; les analyses de fourrage sont plus importantes que jamais ! Le pendant est d’identifier précisément ses besoins selon le nombre d’animaux par catégorie, et ses objectifs de production. Ceci, en ayant en tête la date jusqu’à laquelle les fourrages devront couvrir les besoins (mise à l’herbe, récoltes de printemps, ensilage de maïs…).

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Focus sur quelques filières en Centre-Val de Loire
L’agriculture du Centre-Val de Loire est diversifiée mais présente des facteurs d’incertitudes prégnants pour l’avenir
Un robot laveur chez les cochons
Dans une porcherie de Draché, un nettoyeur haute pression robotisé améliore les conditions de travail des éleveurs en réduisant le temps passé
Pendant le confinement, les ventes d’oeufs se sont envolées
Confinés, les Français ont acheté en masse farine et oeufs. Des aliments de base pour cuisiner, quand la restauration hors foyer s’arrête.
Vers un rebond du lupin blanc ?
Le lupin libère le phosphore.
Changement climatique : l'adaptation nécessaire des bâtiments
Le climat change et les équipements doivent suivre pour faire face à de nouvelles situations.
Publicité