Aller au contenu principal

L’entraide, une situation encadrée par la loi

L’entraide est très utilisée entre agriculteurs. Elle implique gratuité, réciprocité et équivalence des échanges. En cas d’accident, chacun reste responsable de ses éventuelles blessures.

L’entraide agricole est une forme simple et traditionnelle de coopération entre agriculteurs voisins. Elle est encadrée par le Code rural, qui la définit comme un contrat d’échange de services, à titre gratuit, entre agriculteurs. Celui qui apporte son aide est appelé le prestataire ; celui qui la reçoit est le bénéficiaire.

 

On entend par services échangés du travail et des moyens d’exploitation. L’entraide suppose donc une réciprocité des prestations. Dans tous les cas, elle peut être occasionnelle, temporaire ou intervenir d’une manière régulière. En principe, l’entraide exclut toute contrepartie pécuniaire ou en nature. L’agriculteur qui prête son concours n’est ni le salarié du bénéficiaire de l’aide, ni un entrepreneur de travaux, il travaille à charge de revanche. Il est toutefois admis que la fourniture de quelques produits de l’exploitation constitue un simple échange de bons procédés.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Pulvés : le rythme des contrôles plus serré
Attention, depuis le 1er janvier, les contrôles techniques de pulvérisateurs agricoles sont à effectuer tous
Une charte pour encadrer le photovoltaïque
Le 19 janvier, la FNSEA, l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture et EDF Renouvelables ont signé une charte visant à assurer un dével
Pac 2021 : ne pas oublier de transférer les DPB !
En cas de reprise de foncier ou de changement juridique intervenu sur une exploitation comme une création de société par exemple, il est impér
ZNT fossés : 2 300 ha perdus pour l’agriculture
La nouvelle carte ZNT applicable en Indre-et-Loire se traduirait par une perte d’environ 2 300 ha de surfaces cultivées. La
Lourdes difficultés financières : le rôle protecteur du tribunal
Les procédures judiciaires de règlement amiable, sauvegarde, redressement judiciaire gérées au tribunal sont conçues pour protéger les entrepr
Un crédit d’impôt en échange de l’arrêt du glyphosate
Un crédit d’impôt de 2 500 euros pour 2021 et 2022 est en cours de validation au profit de ceux qui arrêteront d’utiliser le glyphosate.
Publicité