Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Remplacement agricole
Les animateurs en immersion à la ferme

La fédération des services de remplacement du Centre-Val de Loire organise des visites sur le terrain pour présenter et expliquer le travail en exploitation à son personnel administratif. L’objectif, rendre le service encore plus efficient.

Comprendre les attentes des agriculteurs et visualiser le travail à réaliser sont essentiels pour sélectionner les agents de remplacement adéquats. Cela permet aussi d’organiser de manière plus efficace la succession des missions à accomplir. La diversité des filières et des modèles de production rend cette fonction plutôt complexe.

 

Chargés de recevoir et de répondre aux demandes, les responsables administratifs des services de remplacement (SR) doivent bien appréhender le travail en exploitation. C’est pourquoi ils sont régulièrement conviés à partager la journée de travail d’un agriculteur. La dernière en date s’est déroulée le 18 décembre, chez Arnaud Labesse.

 

Exercice pratique

Après avoir visité une ferme caprine en juillet 2018 et un élevage bovin lait quelques années auparavant, les collaboratrices et collaborateurs des six services du Centre-Val de Loire ont passé une soirée et une matinée dans l’élevage bovin allaitant de l’éleveur de Chassignolles (36). Au programme, distribution d’aliments, paillage, bouclage, surveillance des vêlages, soins aux veaux… et même exercice de traite manuelle !

 

Pour chaque mission, Arnaud Labesse a présenté le matériel, énuméré les points de vigilance, expliqué les objectifs de la tâche à accomplir et rappelé les règles de sécurité. Les animatrices et animateurs des SR auront ainsi appris et compris pourquoi distribuer tel ou tel fourrage, comment détecter un vêlage imminent, pourquoi un veau peut avoir besoin d’être alimenté par l’éleveur… et que l’on ne laisse pas sa main entre une tête de vache et un cornadis !

 

Ils ont échangé avec le producteur sur ses contraintes, ses attentes, ses besoins… C’est utile pour mettre en perspective l’impact du travail et de la main d’oeuvre sur le bon fonctionnement de l’entreprise, sur son efficacité économique, le tout en lien avec des réglementations techniques et sanitaires strictes. Hasard du calendrier, l’agent de remplacement du SR Indre était ce même jour sur l’exploitation d’Arnaud Labesse. Sa présence a contribué à mieux appréhender le quotidien d’un agent de remplacement, mais aussi l’intérêt qu’il porte à son métier.

 

Sans devenir des spécialistes, les collaborateurs et collaboratrices du service de remplacement repartent de ces visites avec plus d’assurance pour questionner les utilisateurs sur leurs besoins. Ils sont ainsi plus à même de communiquer avec leurs agents de remplacement. En résumé, ces visites contribuent à offrir un meilleur service.

 

Pour plus de renseignements sur le Service de remplacement du département, contacter le 02 47 28 30 02.  

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Covid-19 : les filières tiennent mais grincent
Hissées sur le piédestal de la République, les filières agro-alimentaires remplissent du mieux qu’elles peuvent leur mission : fournir les ass
Caprins : un bon début de lactation se prépare lors de la gestation
L’alimentation en fin de gestation a un impact sur la qualité du colostrum, sur la lactation suivante et le poids de la portée.
Covid-19 : quels impacts sur les filières d’élevage ?
Puisqu’il faut continuer à nourrir la population, le Gouvernement a pris des dispositions pour fluidifier en amont tous les circuits d’approvi
Covid-19 : les agriculteurs s’organisent dans l’urgence
L’agriculture en général n’est objectivement pas le secteur économique le plus affecté par la crise sanitaire mais le coronavirus venu de Chin
Le vivant sensible aux ondes et courants vagabonds
Pas toujours prise en compte lors de la pose d’installations électriques (production, transport), l’influence des ondes électromagnétiques sur
Des moutons citadins… vraie ou fausse bonne idée ?
Des activités « alternatives » s’ouvrent aux éleveurs ovins, la plus connue étant l’éco pâturage, pratique plutôt citadine.
Publicité