Aller au contenu principal

Trophées des territoires
Les circuits courts comme dénominateur commun

Rendez-vous devenu incontournable de Ferme Expo, les Trophées des territoires récompensent des initiatives locales en lien avec l’agriculture. Cette année, la majorité des lauréats a pour caractéristique de miser notamment sur les circuits courts.

Les Trophées des territoires visent à promouvoir les métiers, les terroirs et les savoir-faire de ceux qui font bouger l’agriculture en Touraine.

 

Six catégories récompensent ces talents locaux : installation agricole réussie, projet innovant porté par un(e) agriculteur(trice), artisan de métier de bouche, projet territorial porté par un centre de formation, entreprise locale et réalisation innovante liée au développement des circuits courts. Présentation d’une partie des lauréats, qui ont pour point commun le choix de la vente directe ou des circuits courts.

 

O FROMAGE À RACLETTE, TOMME ET CAMEMBERT À LA BOUTIQUE

• Lucie Oger, Les Hermites Catégorie « installation agricole récente réussie ». Coup de coeur du public 2021

Du fromage à pâte dure de type raclette fabriqué en Touraine ? C’est le défi que s’est lancé Lucie Oger en 2020. Après un BTS agricole à Lyon, une licence produits laitiers et un apprentissage chez un affineur en Savoie, c’est tout naturellement que cette fille d’éleveur laitier est revenue « aux sources » en installant sa fromagerie sur l’exploitation familiale des Hermites. Entièrement réalisés au lait de vache, ses fromages sont affinés dans des caves naturelles en tuffeau, tant présentes sur notre territoire.

 

Portée par une sensibilité environnementale et dans une démarche de valorisation des produits et de développement de circuits courts, Lucie a installé une boutique en vente directe à proximité de sa fromagerie et est présente sur plusieurs marchés du nord tourangeau. L’occasion de découvrir et déguster la Tomme de Touraine, le fromage à raclette fumé ou bien le camembert des Hermites !

 

O DE LA SPIRULINE MADE IN TOURAINE

• Sébastien Huet pour la Ferme de Bré, Channay-Sur-Lathan Catégorie « projet innovant porté par un agriculteur »

 Entreprise familiale créée en 1962, passée en Gaec en 1978, la Ferme de Bré disposait au départ de 30 hectares et de 20 vaches laitières. Elle est désormais constituée de 250 hectares de terre, de blé, de maïs et de prairie et de 125 vaches laitières produisant 1 million de litres de lait par an, vendus à la laiterie.

 

Une évolution qui a amené Sébastien Huet et sa compagne Mélanie à s’équiper d’une unité de méthanisation dans la ferme dès 2008, puis de deux robots de traite en 2014, et enfi n d’un atelier de spiruline en 2020.

 

À partir du fumier et du lisier produits par les vaches et les génisses, le méthaniseur crée du méthane. Celui-ci est utilisé par le moteur et son alternateur qui fournissent de l’électricité revendue à EDF.

 

La chaleur permet également le séchage de la production et le maintien de la bonne température des bassins de spiruline. La spiruline - une microalgue extrêmement riche en nutriments essentiels à l’homme - est produite sur l’exploitation. Elle est récoltée, séchée et conditionnée sous plusieurs modes d’utilisation, ainsi vendue sur différents points de vente. Un cercle vertueux à tous les niveaux !

 

O DES LÉGUMES POUR LES HABITANTS DU QUARTIER

• Tours-Fondettes agrocampus (EPLEFPA), Tours Catégorie « projet territorial porté par un centre de formation »

Situé à Tours Nord au sein d’une résidence de logements, le projet « J’habite mon Jardin », dirigé par Audrey Debonnel, renferme une micro-ferme innovante. Construit par Tours Habitat en 2019 et mis à disposition de l’établissement Tours-Fondettes agrocampus pour une durée trois ans, ce lieu offre l’opportunité de produire autrement et d’expérimenter de nouvelles techniques agricoles.

 

Les bacs en culture hydroponique sur les toits, abrités par une serre de 760 m², ainsi que l’espace de maraîchage en pleine terre de 1 100 m² au pied des habitations, sont exploités sans traitement phytosanitaire et dans le respect de l’environnement.

 

Plus de 100 variétés de légumes sont proposées, selon les saisons, à la vente directe auprès des habitants du quartier, les invendus étant distribués aux Restos du Coeur.

 

Véritable outil de partage de connaissance, ce support de production est également un espace pédagogique, ayant permis de mettre en avant les métiers de l’agriculture auprès du grand public et de valoriser l’approche de modes de culture innovants.

 

O UN CHANTIER D’INSERTION PRODUCTIF

• Paul Grenot pour Les 4 Saisons d’Atouts : « cultivons les solidarités », Mettray Catégorie « entreprise locale participant au développement économique en lien avec l’agriculture »

Actrice de l’économie sociale et solidaire en région Centre-Val de Loire, l’association Atouts et Perspectives a ouvert le 6 janvier 2020 un chantier d’insertion en maraîchage biologique, implanté à Mettray : « Les 4 saisons d’Atouts ».

 

Cette initiative répond à une forte demande territoriale et se fi xe comme défi s prioritaires la lutte contre le gaspillage alimentaire, l’accès à une alimentation de qualité - notamment pour le public scolaire des communes limitrophes - et l’insertion par l’activité économique.

 

Encadrés par Guillaume Audry et Anthony Dale, les bénéficiaires de ce programme - sous statut de réfugiés - travaillent la terre pour produire plus d’une trentaine de produits bio, de saison, récoltés à maturité et proposés également à la vente directe.

 

Favoriser l’économie circulaire de proximité tout en oeuvrant pour l’insertion d’un public vulnérable, telle est la mission que s’est fi xée « Les 4 Saisons d’Atouts ».

 

O QUAND PRODUCTION ET TRANSFORMATION INCLUENT LE HANDICAP

• Cécile Kesteman pour O3 agri, Crouzilles Catégorie « réalisation innovante liée au développement des circuits courts »

Installée en 2020 à Crouzilles, O3 Agri intègre les trois dimensions du développement durable : social, économique et environnemental.

 

Filiale de la SCOP O3 Experts Entreprise Adaptée, elle a initié un programme baptisé Igloo : -

 « I » comme Inclusion : proposer des emplois accessibles à un public en situation de handicap ;

- « G » comme Green : mettre en place des activités favorisant la biodiversité et les comportements écoresponsables ;

- « L » comme local : asseoir une démarche productive locale, axée sur le développement des circuits courts ;

- « OO » comme Operating Opportunity : redynamiser le territoire par l’activité et l’emploi.

 

En plus de transformer des produits (miels, confi tures, huile et beurre de noix, caramels…), O3 Agri développe des activités de production. En apiculture avec la création de ses ruchers « Ô l’abeille Bleue », puis prochainement en petits fruits, avec les 2 300 plants de framboisiers mis en place en octobre 2021.

 

Les produits ont reçu le label « C du Centre » qui met en avant les produits régionaux et les savoir-faire locaux. La commercialisation est réalisée en circuit court et auprès de commerçants locaux. Une boutique de vente directe ouvrira ses portes à Crouzilles d’ici l’automne 2022.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

L’autonomie alimentaire au cœur de la journée régionale ovine
Le contexte économique est relativement favorable à  la filière ovine depuis quelques mois, avec la hausse des prix de vente des agneaux.
Le Veau bio de Touraine arrive dans les cantines
Après le Grand bœuf en septembre 2021, la filière Veau bio de Touraine vient d’être lancée.
2022 : « une année de transition »
 L’abattoir de volailles et lapins du Sud Touraine est revenu sur une année riche en adaptations, lors de son assemblée générale.
Une dynamique très positive
 L’abattoir de Saint-Flovier, principalement consacré aux volailles, affiche un bilan très positif et une belle dynamique ces dernières années.
Lucie Oger : le savoir-faire alpin importé en Touraine
Avant de revenir à la ferme familiale, Lucie Oger, 28 ans, a fait des détours.
« Les dégâts auraient pu être bien pires »
La précocité de la récolte du maïs fourrage résulte d’une conjoncture d’éléments liés au climat pour la plupart, explique Augustin Gravier, conseiller
Publicité