Aller au contenu principal

Porcherie : heureux d'être sur la paille

Depuis un an, Samuel Dupuy élève une partie de ses porcs charcutiers sur paille en obtenant des résultats techniques équivalents aux caillebottis.

Au coeur de la Touraine dans la commune du Louroux, la porcherie du Champ Durand produit 12 000 porcs charcutiers par an à partir d’un effectif de 450 truies. En 2019, un nouveau bâtiment d’engraissement est sorti de terre, bien intégré dans le paysage du plateau. Mais c’est à l’intérieur que se trouve l’originalité de cette porcherie de 2 100 places dans un espace couvert de 3 300 m2. Dans son mitan, un grand couloir central et de chaque côté de larges cases conçues pour loger cinquante porcs. Au sol, pas de caillebottis mais une litière de paille étalée par des porcs manifestement heureux de taper dans les grandes bottes qu’un télescopique dépose, chaque décade, au centre de la chambrée. Un choix technique innovant que l’éleveur, Samuel Dupuy, ne regrette pas. « C’est peut-être un peu plus de travail en cours d’élevage mais au final, le temps consacré à la bande est à peu de chose près semblable à une installation classique. »

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Prix des broutards mâles : l’incompréhension
Depuis l’effondrement des cours dans l’été, le prix des broutards est toujours à la peine avec un marché au ralenti.
Export des bovins : la réglementation FCO change
La Loi de santé animale fait voler en éclat les accords conclus par la France avec l’Italie et l’Espagne en matière de FCO.
Semis de luzerne sous couvert de tournesol : pari réussi !
C’est un peu par défaut que Martin De Cauwer a choisi le tournesol comme plante compagne à une luzerne qu’il a été contraint de semer ce print
Plan de relance : déposer son dossier au plus vite
Certains dossiers peuvent déjà être déposés par internet dans le cadre des aides du plan de relance.
Lancement de la démarche label Grand Boeuf en Indre-et-Loire
Face aux pertes engendrées par la disparition de l’ICHN, les élus de la chambre d’agriculture travaillent au déploiement du label Grand Boeuf
L'entretien des haies, nécessaire pour la biodiversité
Sur une exploitation, la haie offre de multiples avantages.
Publicité