Aller au contenu principal

Tailler en deux temps pour décaler le débourrement

Face à la reprise de végétation précoce de la vigne ces dernières années, qui expose les bourgeons au risque de gel printanier, la taille en deux temps semble un levier intéressant.

Une première taille, puis une seconde, pour retarder le débourrement des bourgeons et ainsi limiter les dégâts de gel.

Une visite de vignes de l’AOC vouvray a été l’occasion d’évoquer la taille en deux temps, dite taille à la Malbrough. Le concept : tailler les ceps en partie en enlevant les bois inutiles, en décembre ou janvier, puis repasser pour une taille en plein (baguette et coursons) en fin d’hiver. L’intérêt recherché, via cette deuxième étape, consiste à retarder le débourrement des bourgeons de quelques jours, et à limiter les dégâts d’un éventuel gel. Vincent Peltier, viticulteur à Chançay et président de la Cuma La Chancéenne, partage son expérience : « j’ai pratiqué cette technique cet hiver, car la grêle avait fait beaucoup de dégâts. On a passé la prétailleuse pour gagner du temps, car les brins étaient enlacés. Pour la première étape, on a taillé de décembre à début février. » Le viticulteur prévient : « il faut choisir le bon moment pour le deuxième tour pour ne pas épuiser la vigne, ne pas trop retarder son cycle non plus.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Herbe et Fourrages souffle ses dix bougies
A l’occasion de la journée bilan du cinquième programme Herbe et Fourrages dans l’Indre, le réseau a fêté ses dix ans.
Dix ans après, qu’est devenue la première ferme pilote ?
Michel Paillet, éleveur bovin allaitant à Saint-Maur dans le Cher, est venu à Ceaulmont partager son expérience de ferme pilote des premiers programme
LITIÈRE COMPOSTÉE, UNE ALTERNATIVE À LA PAILLE DE CÉRÉALES
A Pérassay, dans l’Indre,  Enguerran Auclair a repensé son système de litière afin de s’affranchir de la paille de céréales.
Les agriculteurs du Lochois se bougent pour attirer des salariés
Un groupe d’agriculteurs du Lochois est en cours de création d’un collectif d’employeurs et de salariés.
Des élèves bien préparés pour la foire aux vins
La foire aux vins des lycées, organisée à Fondettes ce week-end, est un véritable support pédagogique pour les élèves de BTS viticulture-œnologie. 
La lutte contre l’obsolescence programmée fait l’affaire d’Hugues
Un concept nouveau et dans l’air du temps, voilà ce qui fait le succès du RéparToursNtruck.
Publicité