Aller au contenu principal

Elections chambre d'agriculture
Travailler ensemble, pour répondre aux nouvelles attentes sociétales

L’amputation d’une partie de son exploitation située aux portes de Tours n’a pas entamé l’enthousiasme de Nicolas Sterlin qui milite pour renforcer les liens avec ses concitoyens.

Ingénieur horticole de formation, Nicolas Sterlin fut salarié des pépinières Delbard dans l’Allier, avant de s’installer en 1995 à Parçay-Meslay. Il reprend alors une exploitation agricole traditionnelle de 26 ha et y implante fruits et légumes, pour offrir aux Tourangeaux les plaisirs de la cueillette « libre-service ». Près d’un quart de siècle plus tard, et ce malgré une perte de 20 % de surface au profit de la ZAC du Cassantin en 2006, la cueillette des Jardins de Meslay couvre 15 hectares et propose de nombreuses variétés de fruits et légumes, mais aussi des fleurs.

Les profondes mutations observées depuis une dizaine d’années : disparition de terres agricoles, baisse du nombre d’installations, modification radicale de la Pac, normes environnementales, distorsions de concurrence, changement climatique… amènent les exploitations à faire face à de nouvelles attentes sociétales et à s’adapter. « Nous devons travailler ensemble à la mise en place d’une agriculture rémunératrice plus en adéquation avec les attentes de nos concitoyens », estime l’agriculteur.

Dans ce contexte difficile, il lui semble nécessaire que quelqu’un puisse porter au sein de la chambre d’agriculture les problématiques et inquiétudes propres au secteur des fruits et légumes. « La chambre d’agriculture, par l’accompagnement qu’elle propose (appui technique et économique, vulgarisation, formation), demeure l’acteur incontournable de l’évolution nécessaire de nos exploitations. » C’est aussi à son sens l’interface indispensable entre l’agriculture et l’administration, entre l’agriculture et les élus. Là encore, les cultures spécialisées doivent être représentées dans leurs particularités. Ce sont tous ces éléments qui le poussent aujourd’hui à se présenter sur la liste JA/UDSEA. « Si de plus mon expérience d’élu municipal et de producteur en circuit court en zone périurbaine pouvait servir, ce serait formidable ! »

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Ferme expo : une édition de retrouvailles
Qui aurait parié sur une fréquentation de 30 000 visiteurs quelques semaines avant la tenue d’un salon qui a trouvé son public ?
Concours prim’holstein : « voir le fruit de notre travail »
Samedi 20 novembre se tiendra le traditionnel concours de vaches prim’holstein.
Bio : un marché pluriel
Les surfaces en production et le marché bio progressent.
Histoire syndicale : il y a 30 ans, des responsables mis en examen
A l’automne 1991, aux prémices de la crise ESB, des militants de l’UDSEA et du CDJA 37 interceptaient un camion de viande d’origine incertaine
Aide au maintien en bio, la fin d’une période
Jusqu’en 2007, il n’y avait pas d’aide au maintien pour les producteurs bio, mais seulement un crédit d’impôt. Avec l’accroi
Contrôle phyto en cours
Attention, la mise en oeuvre des ZNT riverain et points d’eau sera vérifiée pour la première fois cette année.
Publicité