Aller au contenu principal

Exportation
Panel Airbus : le vin pris en otage

Taxera, taxera pas ? En France le monde du vin attend, avec inquiétude, les éventuelles taxes de rétorsion américaines aux subventions perçues par Airbus.

A chaque tweet de Trump, une vibration d’angoisse parcourt le vignoble de Loire. Depuis l’autorisation, donnée aux Etats-Unis par l’organisation mondiale du commerce (OMC), d’instaurer des droits de douanes sur les produits de leur choix à l’Union Européenne pour cause de subventions à Airbus, une angoisse sourde saisit les opérateurs. L’OMC a chiffré le préjudice à hauteur de 7,5 Md$, la taxation pourrait intervenir dès le 18 octobre.

 

N°1 en valeur des marchés d’exportation des vins du Val de Loire, le marché US pèse un tiers du chiffre d’affaire à l’étranger et un quart des volumes. Autant dire que l’interprofession suit de près l’évolution d’une actualité sur laquelle elle n’a aucune prise. « Comme pour le Brexit, notre marge de manoeuvre est pour l’instant inexistante », reconnaît Jean-Martin Dutour, président d’Interloire.

 

Le « wait and see » d’Interloire

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Après le gel : la FAV reçoit les parlementaires
Un sénateur, un conseiller départemental et un député ont répondu à l’invitation de la fédération des associations viticoles d’Indre-et-Loire
« Les retours des clients, c’est une vraie récompense »
Julie Maréchaux s’est lancée depuis deux ans dans la transformation et la vente directe des céréales de son mari et d’autres produits de la fe
Patate douce : le tubercule qui monte, qui monte !
Quand un horticulteur chinonais saisit à la volée l’ascension fulgurante de la patate douce.
Asperges : des cours soutenus mais une saison raccourcie
La production d’asperges de Touraine atteint son pic dans un contexte de marché favorable.
Raisins : le potentiel incertain des bourgeons secondaires
Réputés peu ou pas fructifères, les bourgeons secondaires vont recevoir le signal du débourrement, une fois le stress du gel partiellement est
Gel : des producteurs meurtris mais pas abattus
Vignes et vergers stressés par dix jours de gel se remettent lentement.
Publicité