Aller au contenu principal

Exportation
Panel Airbus : le vin pris en otage

Taxera, taxera pas ? En France le monde du vin attend, avec inquiétude, les éventuelles taxes de rétorsion américaines aux subventions perçues par Airbus.

A chaque tweet de Trump, une vibration d’angoisse parcourt le vignoble de Loire. Depuis l’autorisation, donnée aux Etats-Unis par l’organisation mondiale du commerce (OMC), d’instaurer des droits de douanes sur les produits de leur choix à l’Union Européenne pour cause de subventions à Airbus, une angoisse sourde saisit les opérateurs. L’OMC a chiffré le préjudice à hauteur de 7,5 Md$, la taxation pourrait intervenir dès le 18 octobre.

 

N°1 en valeur des marchés d’exportation des vins du Val de Loire, le marché US pèse un tiers du chiffre d’affaire à l’étranger et un quart des volumes. Autant dire que l’interprofession suit de près l’évolution d’une actualité sur laquelle elle n’a aucune prise. « Comme pour le Brexit, notre marge de manoeuvre est pour l’instant inexistante », reconnaît Jean-Martin Dutour, président d’Interloire.

 

Le « wait and see » d’Interloire

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Viticulture : sans glypho, on fait comment ?
Les alternatives au glyphosate existent mais leur persistance d’action est courte.
Le couvert permanent au service de la fertilité
Produire du grain avec une couverture permanente du sol, c’est possible sous conditions. L’expérimentation progresse.
L’irrigation sera toujours nécessaire
Pour faire suite aux propos tenus par le président du conseil régional relatifs à l’irrigation, les responsables du dossier en Indre-et-Loire
Maïs fourrage : un été difficile, mais des rendements meilleurs que prévu
La campagne de maïs fourrage a été marquée par un stress hydrique estival conséquent, notamment en Centre-Val de Loire.
L’agriculture de conservation à la mode lémanique
L’agriculture de conservation des sols reste peu développée en France où à peine 5 % des sols bénéficient de ce mode de conduite durable à tou
La consommation de vin à l’étude
A l’initiative de JA 37, une réunion spéciale jeunes viticulteurs s’est tenue le 3 novembre en visioconférence.
Publicité