Aller au contenu principal

Stratégie culturale
Colza : une conduite à l’économie

Pas d’autre solution que de conserver le colza dans sa rotation pour Charles Tassel, cultivateur en Champagne Berrichonne. Aussi, il fait le choix de réduire au strict nécessaire toutes ses charges opérationnelles.

Un semis de colza sans frais » telle est la stratégie que s’est fixé Charles Tassel, pour la campagne culturale à venir. Le céréalier de Saint-Caprais (18) en Champagne Berrichonne, qui vient d’essuyer « des gamelles deux années de suite », ne peut pas pour autant exclure le colza de son assolement. Il va toutefois réduire d’un tiers la surface qui y est consacrée. Et c’est à minima qu’il a déjà préparé ses sols : deux coups de herse juste après la moisson des orges, « soit 2 fois 3 litres de gasoil », calcule-t-il. Les menues pailles ont été laissées sur place, notamment pour maintenir l’humidité dans le sol.

 

Semences de ferme principalement

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

« L’employeur doit assurer la sécurité de ses salariés »

Que ce soit pour le risque CO2 ou les autres risques professionnels, l’employeur a un vrai rôle à jouer auprès de ses salariés, comme l’explique Au

Risque CO2 : ventiler et détecter, les deux impératifs

Les accidents liés au CO2 sont malheureusement trop nombreux dans les exploitations viticoles.

Chenonceaux aspire à voler de ses propres ailes

En assemblée générale le 21 mars, les adhérents de l’ODG touraine-chenonceaux ont acté le fait de travailler cette année pour évoluer d’un statut d

Comprendre la puissance du sol

 « Ce qu’on sait sur le sol, c’est qu’on ne sait pas grand-chose ! », lançait Konrad Schreiber, lors d’une formation en agronom

Plus besoin de tire-bouchon pour boire du vin !

Vignerons à Benais, Vincent et Guillaume Delanoue proposent désormais une partie de leur production conditionnée en canettes, pour aller chercher u

Que sait-on aujourd’hui de la flavescence dorée ?

 Dispersion de la maladie, sensibilité en fonction des cépages, phénomènes de rétablissement : état des lieux sur les connaissances actue

Publicité