Aller au contenu principal

Fiscalité
Eviter la taxation des plus-values en cas de donation d’entreprise

Transmettre son entreprise individuelle par voie de donation est une des options possibles au moment de la cessation d’activité. Voici quelques conseils pour éviter la taxation des plus-values.

Au départ en retraite, un entrepreneur peut choisir de transmettre son entreprise individuelle à son fils pour qu’il poursuive son activité. Mais, soumis aux plus-values, comment sera-t-il taxé en cas de donation ?

 

Contrairement à ce qu’on pourrait penser de prime abord, la donation de biens professionnels n’empêche pas d’être taxé aux plus-values. En effet, sur un plan comptable, la donation entraîne une sortie des éléments immobilisés du bilan, et donc la réalisation de plus-values dont le montant sera égal à la différence entre la valeur de donation et la valeur nette comptable. On pourrait être tenté de minimiser la valeur des biens donnés pour diminuer la plus-value, mais cela constituerait une fraude requalifiable par les services des impôts. D’autre part, diminuer la valeur des biens entraînerait une diminution des amortissements pratiqués par le repreneur (et donc mécaniquement une hausse de son résultat fiscal).

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

ZNT fossés : 2 300 ha perdus pour l’agriculture
La nouvelle carte ZNT applicable en Indre-et-Loire se traduirait par une perte d’environ 2 300 ha de surfaces cultivées. La
Lourdes difficultés financières : le rôle protecteur du tribunal
Les procédures judiciaires de règlement amiable, sauvegarde, redressement judiciaire gérées au tribunal sont conçues pour protéger les entrepr
Un crédit d’impôt en échange de l’arrêt du glyphosate
Un crédit d’impôt de 2 500 euros pour 2021 et 2022 est en cours de validation au profit de ceux qui arrêteront d’utiliser le glyphosate.
Une nouvelle classification des emplois à appliquer aux salariés
La nouvelle classification nationale s’appliquera à tous les salariés agricoles à partir du 1er janvier 2021
Projet de loi de finances : modifications en perspective dans le secteur agricole
L’Assemblée nationale a adopté mi-novembre, en première lecture le projet de loi de finances pour 2021.
Construire sa stratégie pour sécuriser son revenu
Les revenus agricoles ont la particularité d’être toujours plus variables, et ce n’est pas l’année 2020 qui viendra contredire ce propos !
Publicité