Aller au contenu principal
Font Size

Prévention
Irriguer en toute sécurité

Les systèmes d’irrigation sont complexes et exigent de la part de l’agriculteur une bonne connaissance de leur fonctionnement, pour écarter tout danger. Une question de sécurité, visant aussi à limiter les coûts de maintenance et de production.

De nombreux paramètres entrent en jeu pour assurer la sécurité d’un système d’irrigation, et protéger autant les personnes que les installations. Il s’agit notamment de respecter les règles dynamiques concernant la pression de fonctionnement, la vitesse de circulation de l’eau et les conditions de démarrage et d’arrêt. La configuration de la station est aussi primordiale, sa conception doit assurer une gestion optimale des contraintes générées par le réseau et les équipements d’irrigation.

 

« Il faut faire une priorité de la maîtrise de la pression, de la vitesse, des pertes de charges et des coups de bélier », sensibilise Denis Liébaud, responsable irrigation d’Ouvrard Touraine.

 

LE COUP DE BÉLIER, ENNEMI MORTEL

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Nouvelle limitation des prélèvements d'eau
En l'absence de précipitations, et compte tenu des pics de chaleurs rencontrés ces derniers jours, la baisse des débits des cours d'eau se poursuit et
Horticulture : la crise surmontée grâce à une offre adaptée
La crise sanitaire, et notamment le confinement, ont mis un coup d’arrêt à l’activité horticole.
Nouvelles restrictions de prélèvement d'eau en Indre-et-Loire
Un nouvel arrêté préfectoral a été pris le 30 juillet, instaurant de nouvelles restrictions et interdictions de prélèvement d'eau.
Le cri d'alarme des céréaliers : « le gouvernement doit changer de politique agricole »
Président de l’Association générale des producteurs de blé et autres céréales (AGPB), Eric Thirouin pousse un cri d’alarme sur la situation «
Publicité