Aller au contenu principal

Méthanisation
Cive : trouver le bon équilibre économique et agronomique

Pour sa première conférence, le réseau départemental Agri Tourainergies a choisi d’aborder le thème des Cultures Intermédiaires à Vocation Energétique (Cive). L’occasion de faire le point sur les particularités à prendre en compte pour optimiser ces productions destinées aux digesteurs.

L’association Agri Tourainergies, qui fêtera ses deux ans en février 2020, rassemble les différents acteurs de l’énergie dans le but d’accompagner les porteurs de projets de production d’énergies renouvelables ou de matériaux biosourcés. Elle structure, en outre, un réseau d’experts qui apportent des réponses aux problématiques de terrain, en facilitant l’accès aux informations techniques et réglementaires.

 

A l’occasion de Ferme Expo, elle a organisé une conférence sur le thème des Cive s’adressant aux porteurs de projets en tout début de réflexion ainsi qu’aux unités de méthanisation en cours.

 

20 000 hectares de Cive

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Gel vignes, vergers : les exonérations MSA pourraient dépasser 15 000 €
Les viticulteurs et arboriculteurs ont jusqu’au 8 octobre pour demander une prise en charge des cotisations sociales exploitant et employeur.
Le cresson reprend vie en Touraine
A Courçay, une ancienne cressonnière a été remise en état et en production par un couple de passionnés.
L'AOC chinon planche sur la maîtrise des adventices
Première ODG à organiser sa réunion de pré-vendanges, à Seuilly, l’appellation chinon a mis l’accent sur l’entretien du sol viticole.
Les Jardins de l’Angottière : 1 duo, 2 productions
A Beaumont-Village, Stéphanie Guibet et Jean-Baptiste Molinier misent sur la complémentarité entre le maraîchage et un atelier plantes aromati
Préserver le rosé au-delà d’un été
Quatre leviers sont conditionnés par la matrice « rosé » dans laquelle ils évoluent.
Et si j’accueillais des rapaces sur mon exploitation ?
L’accueil de rapaces est une solution efficace pour la régulation de ravageurs de types rongeurs sur son exploitation.
Publicité