Aller au contenu principal

DES CLÔTURES PERMANENTES POUR GAGNER DU TEMPS

Alexandre Carrion, éleveur charolais à Briantes dans l’Indre, est utilisateur de clôture fixe sur son exploitation.  Il partage son expérience.  

Al’occasion d’une journée porte ouverte sur le thème de la clôture, Alexandre Carrion a partagé son expérience de la clôture électrique. Pour l’occasion, l’entreprise Pâtura a présenté l’outil et a dispensé quelques conseils afin d’avoir une clôture efficace et résistante. « Je voulais travailler sur mon pâturage, mes paddocks et pouvoir lâcher mes animaux tôt dans la saison. J’ai donc fait le choix de la clôture permanente car je voulais des piquets et une clôture solides », précise Alexandre Carrion. Dans la conception, il faut également s’assurer d’une bonne électrification. Pour que la clôture soit efficace pour garder les animaux et pour empêcher les animaux extérieurs de rentrer dans le paddock, il faut que le fil soit électrifié constamment à 4 000 volts. « Le seuil à partir duquel l’animal se prend une châtaigne est situé à 3 000 volts mais comme pour les humains, certains animaux sont plus résistants que d’autres.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Des vignerons formés aux réglages des outils de travail du sol

Une quinzaine de vignerons et salariés viticoles a bénéficié d’une formation pour apprendre à régler de façon optimale les outils de travail du sol

Semis : une mission presque impossible ?

Semer les cultures de printemps constitue cette année un défi dans plusieurs secteurs du département.

L’arum, une plante singulière

De grandes feuilles vertes, visibles au cœur de l’hiver, une fleur et des fruits pas ordinaires, des surnoms qui ne le sont pas moins et, pour fini

« Ce dispositif sort l’impulsé du champ “agricolo-agricole” »

 Nathalie Flabeau, responsable de l’équipe stratégie-gestiontransmission à la chambre d’agriculture d’Indre-et-Loire, évoque L’impulseur et se

UN COMBINÉ POUR DES SEMIS PRÉCIS

Le Solitair DT de chez Lemken est un combiné de semis ingénieux.

L’impulseur : un parcours pour accélérer ses projets de développement

Dispositif de formation créé par la chambre de commerce et d’industrie, L’impulseur accompagne les chefs d’entreprise dans leurs projets de dévelop

Publicité