Aller au contenu principal

Maladies du bois
Le curetage, tout un art à entourer de bonnes pratiques

Expérimenté dans la technique du curetage, Bertrand Amail en précise les contours et prodigue quelques conseils de prévention par rapport aux maladies du bois.

Bertrand Amail, de Montlouis-sur-Loire, s’est spécialisé depuis cinq ans dans le curetage de la vigne. Une prestation de plus en plus demandée, face aux maladies du bois qui s’attaquent surtout au sauvignon. Le curetage est une des solutions face à l’esca et à la BDA (black dead arm), qui ont un peu le même fonctionnement. « Le champignon mange le bois. Mais il n’aime pas être mis en concurrence, donc si on ouvre le cep, le bois reprend le dessus », indique Bertrand Amail.

 

UNE TECHNIQUE QUI A FAIT SES PREUVES

Cureter un cep consiste en effet à creuser le tronc pour éliminer le bois endommagé par l’amadou - nécrose centrale blanche et spongieuse qui contient principalement des pathogènes de l’esca. La plaie qui en résulte est réalisée dans le fil du bois, ce qui limite le dessèchement sur quelques millimètres. Contrairement à la taille où la coupe est transversale.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Des visites de parcelles rassurantes
C’est à Saint-Ouen-les-Vignes notamment que les membres des GDA Nord Touraine se sont réunis la semaine dernière pour un tour de plaine.
GDA : conforter ses choix par l’échange
Ils sont une quinzaine autour de la grande table installée sous le hangar d’Alain Baron à Orbigny.
La populiculture se réinvente pour redorer son image
A l’heure du bilan du projet « Du peuplier pour l’avenir », le CRPF s’attelle à diffuser les bonnes pratiques de la populiculture, pour dévelo
Suite aux aléas, des cultures "sur le fil"
Avec le gel et le stress hydrique du début de printemps, les cultures d’hiver ont été mises à l’épreuve.
Viticulture : ultimes réglages du pulvé avant les premiers traitements
Baptiste Desbourdes vient d’effectuer son premier traitement fongicide.
Couverts : « Aujourd’hui, je sais tous les avantages que ça apporte derrière »
Jean-François Varvou, en TCS et semis direct, a appris à apprivoiser les couverts d’intercultures.
Publicité