Aller au contenu principal

La DEP : pour lisser la fiscalité et gérer les risques

Remplaçante de la déduction pour aléas (DPA), la déduction pour épargne de précaution (DEP) affiche son ambition. Son objectif est d’inciter fiscalement les exploitants à constituer d’eux-mêmes une épargne et ainsi se préparer aux années défavorables

Sécheresses, excès d’eau estivaux, marchés financiers, trésoreries… Nombreux sont les facteurs de variation d’une exploitation agricole au XXIe siècle. Après la faible utilisation des précédents outils (DPI, DPA), principalement en raison d’un manque de liberté dans l’utilisation, la DEP apparaît aujourd’hui comme un très bon outil de gestion des risques et de lissage de la fiscalité. Concrètement, elle consiste à déduire une somme du bénéfice imposable, et à constituer une épargne monétaire (sur un compte courant), comprise entre 50 et 100 % du montant de la déduction pratiquée. Cette déduction doit être réalisée dans les six mois suivant la clôture de l’exercice comptable. Elle est à pratiquer avec deux limites : un plafond annuel fonction du bénéfice et un plafond global de 150 000 € (cumul des DEP pratiquées). Elle est par ailleurs soumise au plafonnement des aides de minimis*.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

La finesse des références permet la compréhension des systèmes
Retour sur les références économiques des entreprises agricoles, présentées le 14 septembre par AS Cefiga 37 à ses partenaires.
L’importance de fixer une rémunération au chef d’entreprise agricole
« Tout travail mérite salaire. » Pourquoi ce proverbe ne s’appliquerait-il pas aux chefs d’exploitation agricole ?
Contrôle phyto en cours
Attention, la mise en oeuvre des ZNT riverain et points d’eau sera vérifiée pour la première fois cette année.
Jusqu’à 75 000 euros d’aide pour les équipements antigel, grêle et irrigation
Les irrigants, viticulteurs, arboriculteurs, maraîchers, serristes peuvent avoir de 30 à 50 % de leurs investissements en antigel, anti grêle
Semis 2021 : « n’oubliez pas de réaliser vos ZNT »
Attention, il faut s’appuyer sur la carte IGN pour mettre en place ses zones de non traitement “cours”, depuis ce printemps.
Recrutement : peut-on demander à un candidat s’il est vacciné ou a le pass sanitaire ?
Depuis le 30 août, dans certains corps de métiers, les salariés doivent présenter leur pass sanitaire pour continuer à exercer leur activité.
Publicité