Aller au contenu principal

La réforme pour les aléas climatiques passe un nouveau cap

Mise en place depuis le 1er janvier 2023, la réforme de la gestion des risques climatiques va nécessiter de désigner un interlocuteur agréé. Cette obligation vaut pour les éleveurs dès 2024, ils devront faire cette démarche avant le 31 mars. 

Cela fait un an que le cadre législatif d’indemnisation des aléas agricoles a été réformé. Il repose désormais sur le partage du risque entre l’Etat, les agriculteurs et les assureurs. Les agriculteurs assurés en multirisque climatique (MRC) sont mieux dédommagés que ceux qui ne le sont pas. « La logique est inversée par rapport à l’ancien système, considère Jean-Michel Geeraert. Pour le Crédit agricole, tous les exploitants sans exception ont été sensibilisés à cette réforme. » Le directeur marché de l’agriculture et de prévention Pacifica fait état, pour 2023, de 76 % de surfaces couvertes en plus comparé à 2022 : « Pour les prairies, nous sommes passés de 40 000 à 350 000 ha, en grandes cultures de 800 000 à 1,5 million d’ha, pour la viticulture de 63 000 à 105 000 ha et pour l’arboriculture de 2 000 à 14  000 ha », égraine-t-il. Les agriculteurs déjà assurés grêle ont eux aussi adhéré à la nouvelle formule.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

UN COMBINÉ POUR DES SEMIS PRÉCIS

Le Solitair DT de chez Lemken est un combiné de semis ingénieux.

L’impulseur : un parcours pour accélérer ses projets de développement

Dispositif de formation créé par la chambre de commerce et d’industrie, L’impulseur accompagne les chefs d’entreprise dans leurs projets de dévelop

Une nouvelle ferme ovine en Sud Touraine

Installés en 2022 au Louroux, Myriam Eddine et Augustin Peschard développent leur ferme en proposant une gamme de fromages de brebis, qui devrait e

Asperges : un début de saison poussif

 Les producteurs d’asperges attendent de pied ferme des températures plus printanières pour doper la pousse et la demande des consommateurs.

Créer du lien entre producteurs de niche et acheteurs locaux

Le Sud Touraine a pris l’initiative de faire se rencontrer des producteurs de marché de niche de son territoire et les acheteurs locaux. 

Des outils et des rencontres qui vont dans le bon sens

Plusieurs actions visent à favoriser l’approvisionnement local de la restauration collective en Indre-et-Loire, pour une meilleure application de l

Publicité