Aller au contenu principal

Société
L'enjeu de la propriété des données

Luc Barbier, arboriculteur et responsable professionnel pose la questions de la propriété des données collectées par les fabricants de matériel sur les exploitations agricoles. 

Arboriculteur, Luc Barbier alerte la profession agricole et le citoyen sur l'enjeu de la possession des données issues des automates, des robots
© Philippe Guilbert

Robots laitiers, bineurs, tracteurs, moissonneuses connectés collectent des milliers de données dans les exploitations agricoles. Une moisson précieuse qui une fois traitée peut être commercialisée alors que dans l'absolu, pour le syndicaliste Luc Barbier elle appartient à l'agriculteur utilisateur. 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

« Nous ne sommes pas fermés à l’émergence de nouvelles idées »
Les présidents cantonaux de JA 37 ont été renouvelés lors des dernières assemblées générales en décembre et janvier.
Pac 2023 : un remaniement important des aides couplées
 Au sein de la future Pac, les aides couplées, animales comme végétales, connaissent de nombreux changements.
Pac 2023 : regroupement de la conditionnalité et du verdissement
Les bonnes conditions agricoles et environnementales (BCAE) de la conditionnalité de la Pac actuelle connaîtront quelques modifications avant
Fierbois Tradition : les yaourts qui montent
A Chédigny, l’entreprise de fabrication artisanale de yaourts et produits laitiers surfe sur la demande de produits de qualité.
Ferme expo : une édition de retrouvailles
Qui aurait parié sur une fréquentation de 30 000 visiteurs quelques semaines avant la tenue d’un salon qui a trouvé son public ?
Concours prim’holstein : « voir le fruit de notre travail »
Samedi 20 novembre se tiendra le traditionnel concours de vaches prim’holstein.
Publicité