Aller au contenu principal

Sécheresse 2018
Nouveau dégrèvement complémentaire des taxes foncières 2018

Les éleveurs peuvent faire une demande complémentaire de dégrèvement de la taxe foncière suite à la sécheresse 2018. La procédure a été simplifiée pour faciliter le retour de la somme aux éleveurs fermiers.

L’hiver dernier, les propriétaires de parcelles cadastrées « P » (comme prairies) ont reçu un chèque de l’administration fiscale au titre du dégrèvement partiel (30 %) de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) 2018. Suite à la sécheresse de l’été dernier et aux premières négociations entre la DDT, l’administration fiscale et la profession, les services de l’Etat avaient mis en place ce dégrèvement systématique pour toutes les parcelles cadastrées « P ». Il avait l’avantage d’être rapide.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

A la Une de Terre de Touraine du 25 septembre 2020
Les abonnés à Terre de Touraine ont accès à la version numérique feuilletable le jeudi midi précédant la parution de la version papier en alla
Marigny, village en poésie
La poésie c’est de la magie. Vous voulez une preuve ? Eh bien en voici une.
A la Une de Terre de Touraine du 18 septembre 2020
Les abonnés à Terre de Touraine ont accès à la version numérique feuilletable le jeudi midi précédant la parution de la version papier en alla
Ferme Expo Tours annulé
Les règles sanitaires actuelles rendent impossible l’organisation de Ferme Expo Tours 2020, programmé du 13 au 15 novembre.
Plan de relance : priorité donnée à la conversion écologique
Comme les autres activités économiques, l’agriculture est éligible au plan de relance à hauteur de 1,2 milliard d’euros sur les 100 milliards annoncés
Publicité