Aller au contenu principal

Prestation de services
Quel statut pour les travaux à façon ?

On entend souvent parler d’un voisin « qui fait des terres à façon » ou, au contraire, d’un exploitant qui « fait faire ses terres ». Derrière ces expressions communes, se cache en réalité une activité de prestation de services. Mais la réalisation de prestations de services par un agriculteur est-elle possible ? Et si tel est le cas, quel est le statut le plus adapté ?

A la question « Un agriculteur peut-il faire de la prestation de travaux agricoles ? », que répondre ? En principe non, en pratique oui. En principe, l’agriculteur qui exerce en société agricole (EARL, SCEA…hormis en Gaec), ou en entreprise individuelle, n’a pas à exercer de prestation de travaux agricoles pour le compte d’un autre exploitant. L’agriculteur pratique une activité agricole. Or la prestation de travaux agricoles est une activité de services, qui est donc de nature commerciale. Aujourd’hui, les risques en cas d’exercice d’une activité de prestation par un agriculteur (mis à part pour les Gaec) sont cependant très limités. Le principal risque réside en effet dans la possibilité, pour des entrepreneurs de travaux agricoles agréés, d’agir en concurrence déloyale contre des exploitants agricoles qui développeraient une activité de prestation qui leur ferait concurrence.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

A Tours, le salon des ETA s'ouvre aux forestiers
Le salon national des entrepreneurs de travaux agricoles fera son retour en ce mois de décembre, et c’est à Tours qu’il ouvrira ses portes.
Bail rural : L’état des lieux est-il vraiment utile ?
L’état des lieux fournit des bases pour discuter le montant du fermage, apprécier le bien-fondé d’une demande de résiliation pour dégradation
Aide au maintien en bio, la fin d’une période
Jusqu’en 2007, il n’y avait pas d’aide au maintien pour les producteurs bio, mais seulement un crédit d’impôt. Avec l’accroi
Impôts fonciers : comment calculer la participation du fermier ?
Quel montant de taxe foncière doit payer le fermier pour 2021 ? La méthode de calcul varie suivant les situations individuelles.
La finesse des références permet la compréhension des systèmes
Retour sur les références économiques des entreprises agricoles, présentées le 14 septembre par AS Cefiga 37 à ses partenaires.
L’importance de fixer une rémunération au chef d’entreprise agricole
« Tout travail mérite salaire. » Pourquoi ce proverbe ne s’appliquerait-il pas aux chefs d’exploitation agricole ?
Publicité