Aller au contenu principal

Un nouveau profil se dessine, avec moins d’animaux et plus d’importations

Lors de la journée régionale bovins viande, le point sur la conjoncture bovine pointe la dépendance croissante de l’importation pour couvrir ses besoins. Un fait d’autant plus dommageable qu’il se cumule par une diminution de la consommation.

“De 2020 à 2023, la con joncture de la filière bo vins-viande prend un tout autre profil, visible sur l’ensemble du territoire régional mais aussi fran çais, avec une baisse du cheptel allai tant, une hausse des cotations et une consommation de viande à domicile en retrait. La France observe aussi de plus en plus une dépendance aux importations », explique Majda En-Nourhi. La chargée d’études économiques à FranceAgriMer a partagé quelques faits marquants de la situation économique pour la filière bovins viande, le 28 septembre 2023 lors de la journée régionale bovine qui se déroulait à Bourges. La baisse du cheptel, allaitant et même laitier, a été amorcée en 2010. En 13 ans, 810 000 vaches ont été perdues sur le plan national, toutes les régions sont concernées. Une évolution qui s’est accompagnée dès 2012, d’une baisse significative de la consommation au profit de la viande blanche.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

UN COMBINÉ POUR DES SEMIS PRÉCIS

Le Solitair DT de chez Lemken est un combiné de semis ingénieux.

L’impulseur : un parcours pour accélérer ses projets de développement

Dispositif de formation créé par la chambre de commerce et d’industrie, L’impulseur accompagne les chefs d’entreprise dans leurs projets de dévelop

Une nouvelle ferme ovine en Sud Touraine

Installés en 2022 au Louroux, Myriam Eddine et Augustin Peschard développent leur ferme en proposant une gamme de fromages de brebis, qui devrait e

Asperges : un début de saison poussif

 Les producteurs d’asperges attendent de pied ferme des températures plus printanières pour doper la pousse et la demande des consommateurs.

Créer du lien entre producteurs de niche et acheteurs locaux

Le Sud Touraine a pris l’initiative de faire se rencontrer des producteurs de marché de niche de son territoire et les acheteurs locaux. 

Des outils et des rencontres qui vont dans le bon sens

Plusieurs actions visent à favoriser l’approvisionnement local de la restauration collective en Indre-et-Loire, pour une meilleure application de l

Publicité