Aller au contenu principal

Un réseau d’agriculteurs engagés

Animé par la chambre d’agriculture, un groupe d’agriculteurs tourangeaux tente d’évaluer, sur le long terme, le bon fonctionnement d’un système d’exploitation conduit en bio.

Des formations pourraient être mises en place, entre autres sur le désherbage mécanique ou la fertilisation organique, deux sujets qui interrogent grandement les membres du groupe.

A l’échelle France, les groupes de travail dénommés DEPHY ont vu le jour à la suite du plan Ecophyto mis en place par le gouvernement dès 2008, avec pour objectif global de réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. Sur l’aspect grandes cultures, c’est en 2016 que la chambre d’agriculture d’Indre-et-Loire a débuté l’expérience avec le regroupement de 11 fermes. Chacune d’entre elles souhaitait faire évoluer ses pratiques en agriculture biologique. En 2021, la chambre d’agriculture a mis en place un nouveau groupe constitué de 11 exploitations en agriculture biologique (dont le lycée agricole de Fondettes.) Elodie Hégarat, conseillère bio à la chambre, anime ce groupe d’agriculteurs depuis son arrivée en janvier dernier. Sa collègue Manon Thaunay s’occupe, quant à elle, d’un autre groupe DEPHY départemental, spécialisé en viticulture.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

« Contractualiser est l’occasion de préciser les choses »
La section régionale lait de la FNSEA CVL organise une série de réunions pour parler de la contractualisation de la viande issue du troupeau laitier.
La démarche de transfert DPB est simplifiée
 Avec la nouvelle Pac, pour valider le transfert des DPB, il n’y a plus besoin de justifier que leur cession se fait en parallèle de transfert de fonc
Un cycle des cultures raccourci dans les prochaines décennies
Quels sont les impacts du changement climatique sur le cycle des cultures céréalières ?
Une table ronde pour comprendre le changement climatique
  Au programme de cette réunion qui se tiendra le 7 février à 14 h : le changement climatique et de ses conséquences, avec des intervenants de haut vo
Peser les jeunes animaux pour optimiser l’alimentation
Limiter la consommation de poudre de lait puis d’aliments, tout en augmentant la production laitière du troupeau.
Pâturage de céréales : conjuguer bienfait animal et efficacité économique
Même si l’intérêt pour la culture céréalière est limité, les atouts du pâturage des céréales d’hiver par des ovins sont nombreux pour le troupeau.
Publicité