Aller au contenu principal

Miel
Une bonne année malgré la sécheresse

 Les récoltes de miel ne sont pas terminées mais on peut parler de bilan positif pour la campagne apicole 2022. Une bonne surprise au vu des conditions de chaleur et de manque d’eau de ces derniers mois.

En Centre-Val de Loire, l’année est jugée plutôt bonne globalement par Quentin Bicego, technicien apicole du GDS Centre, quant aux miellées du printemps et de l’été. La sécheresse persistante n’a pas engendré de situation catastrophique comme on aurait pu le craindre. « On a eu un peu de tous les miels, mais en concentré. C’est-à-dire que les apiculteurs ont couru entre deux miellées, ils n’ont pas vraiment eu de pause », résume-t-il. Et d’ajouter : « la plupart des apiculteurs n’ont pas eu besoin de mettre de sirop, car les abeilles ont toujours eu de quoi se nourrir. » Le bilan du printemps est bon, voire très bon. « On a eu de l’acacia, malgré le gel en début d’année qui ne lui est jamais favorable, relève Quentin Bicego. La récolte s’est faite sur une dizaine de jours. Mais comme tout s’est chevauché, il y a eu beaucoup de miel d’acacia“ teinté ”, c’est-à-dire qu’il n’est pas pur.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Hier, « la chasse » aux engrais

Jusqu’il y a peu, le fumier était perdu pour les terres agricoles.

Des aménagements agricoles positifs pour la qualité de l’eau

 Pour préserver la qualité de l’eau, certains agriculteurs vont au-delà des obligations légales.

L’occasion de s’engager pour bénéficier de crédits carbone

 Les agriculteurs en grandes cultures intéressés pour réduire leurs émissions de CO2 et bénéficier de crédits carbone sont invités à se manife

Une plantation expérimentale de douze cultivars en Loir-et-Cher

Une plantation multiclonale de peupliers a été mise en place voilà deux ans à Noyers-sur-Cher (41).

Une journée départementale caprine riche en informations pour les éleveurs

Mycoplasmes, déclarations de mouvements, point sur la filière AOP, subventions… Les éleveurs caprins ont fait le plein d’informations utiles lors d

Ibrahima Ndiaye, vendeur d’aliments du bétail à Dakar

Jeune Sénégalais, Ibrahima Ndiaye commercialise toutes sortes d’aliments du bétail dans le quartier Yoff, au nord de Dakar.

Publicité