Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Grandes cultures
En Touraine, une plateforme de références au service de tous

« Expérimentons et partageons ensemble », une invitation technique qui a séduit les agriculteurs venus à la journée Cultures et Fourrages de la chambre d’agriculture d'Indre et Loire.  



Les agriculteurs ont répondu au Rendez-vous au champ fixé le 28 mai par la chambre d’agriculture à l’Inra de Nouzilly. Après plusieurs saisons à l’Agrocampus Tours-Fondettes, l’équipe agro de la rue Fresnel a déployé sa programmation 2019 dès août dernier sur le domaine de l’Inra (600 ha). 
Dans son mot d’accueil, Catherine Beaumont, présidente du centre de recherche, a souligné la volonté de son institut de « développer avec la profession une approche globale pour l’agriculture dans une orientation agroécologique. » Une balle reprise au bond par Henry Frémont, président de la chambre d’agriculture, qui salue « la volonté de l’institut de s’insérer dans le tissu territorial. »  A Nouzilly, la chambre a affiché sa priorité de disposer de ses propres références techniques pour ensuite produire un conseil technico-économique de service public aux agriculteurs. 
Colza : oser le semis précoce
Sur place, les 320 agriculteurs présents ont suivi avec attention les ateliers fourrages, variétés, désherbage et protection maladies-agresseurs. Le programme colza, amputé en surface par les conditions de semis, a néanmoins permis de recueillir de nouvelles données sur les ravageurs. Au premier rang des boulotteurs de colza, les grosses altises. Historiquement, les adultes déboulent au 20 septembre après réception du signal de démarrage de leur cycle, à savoir la baisse des températures nocturnes d’août. Le colza peut résister à l’assaut, à condition d’avoir quatre feuilles mi-septembre , d’où la nécessité d’une levée avant la 25 août. Données à l’appui, Julien Charbonnaud de Terres Inovia rappelle qu’une séquence pluvieuse suffisante répond souvent au rendez-vous des champs déjà prêts. 
Alors le mot d’ordre c’est anticiper les préparations de sol et la période de semis et …OSER ! Le pack gagnant colza 2020 combine  une préparation de sol préservant la ressource en eau (proscrire le labour dans les terres les plus argileuses), au moins une plante compagne (la féverole), du phosphore dans la ligne de semis, des semences vigoureuse au démarrage et un désherbage limitant les risques de phytotoxicité en pré-levée. 
Dans la famille altises, les larves d’altises sont à considérer comme un ravageur différent de l’adulte. L’ampleur de la menace doit être évaluée (méthode Berlèse) avant tout traitement. Les colzas levés tardivement avec une faible biomasse souffrent d’une double peine. On dénombre deux fois plus d’altises sortie hiver avec une levée au 10 septembre comparé à une levée au 16 août. La proportion est amplifiée pour un colza emblavé la première semaine d’août grâce à une plus forte biomasse au début de l’hiver (4 fois moins de larves d’altises sortie hiver). Les essais montrent l’effet fertilisation notamment organique. Bien que n’ayant aucun effet insecticide, l’azote améliore le comportement de croissance de la plante permettant d’obtenir des colzas plus développés et robustes face aux agressions.  

Fongicides : les vertus du soufre
En blé, pas de nouveauté marquante dans le catalogue. La plateforme a permis de voir sur pied une quarantaine de micro-parcelles. La résistance variétale aux maladies est largement mise en avant au détriment du rendement qui marque le pas. En 2018, les variétés sont arrivées à la moisson en peloton avec en maillot jaune, Césario (RAGT- BPS – lignée) arrivée à 107 % de la moyenne générale. L’atelier fongicide, biocontrôle oblige, remet à la mode un vieux de la vieille, le soufre, utilisé en T1. Il est utilisé seul ou en association avec un nouvel adjuvant. Phosphonate, Bacillus et purins d’ortie ont désormais intégré la panoplie du céréalier. La chambre les teste cette saison sur Sacremento (sensible septo) sur précédent luzerne. Aux seuils T1 et T2, le seuil de traitement de 50 % de F2 visibles portant des symptômes de septo n’est pas atteint. Mi-mai, la situation est restée saine. Un comptage sur Oregrain indique 0 % de surface foliaire détruite par le septo sur F1 et F2 et 0,8 % sur F3 définitive (absence de rouilles). La pluviométrie de cette semaine pourrait changer la donne. Verdict à la moisson. 



Désherbage colza 
Terres Inovia rebat les cartes

Pré-semis, pré-levée ou post-levée ? Avant semis, c’est la pression graminée qui conditionnera ou non une intervention modulée. Prochaine étape mi-octobre à 3-4 feuilles selon la flore dicot installée. Les antigraminées foliaires sont déployés pour gérer les repousses. De mi-septembre à mi-décembre, surveillance des graminées restantes (propyzamide) et un second anti-dicot si nécessaire.  Pour la prochaine campagne, l’innovation post-levée se nomme Mozzar/Belkar. Un désherbant foliaire systémique de la famille des auxiniques à large spectre sur dicots (uniquement), utilisable en complément de Ielo. Fox (Bifénox SC) complète le désherbage des dicots en post. Sélectif des légumineuses, il est compatible en colza associé. Avec ce foliaire, il est possible de moduler la base de pré-levée (chlora-acétamides) et de « tirer à vue » avec ou sans partenaire.  


Focus fourrages
Le Rendez-vous au champ intégrait aussi une composante fourrages dont des mélanges céréales-protéagineux immatures et dix essais prairies sous couvert de méteil. Dans le cadre du programme Herbe et fourrages, la chambre d’agriculture a présenté les résultats obtenus sur la plateforme 2018 à Fondettes (MAT g/kg sur UFL/kg et MAT/ha sur UFL/ha). La luzerne Mezzo (LG) sort nettement du lot sur les deux critères. A noter le bon classement du mélange CS Mixte LTT N (Caussade Semences) comprenant de la fétuque élevée, du RGA, de la fléole et les trèfles hybrides, violet et blanc. 
 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Vignette
Le journal de France 2 joue la désinformation
Malgré les explications données au journaliste notamment par la Maison des agriculteurs, un reportage diffusé le 10 juillet prend le parti d’i
Vignette
A la Une de Terre de Touraine du 19 juillet 2019
Les sujets à la Une de Terre de Touraine du 19 juillet 2019. Les abonnés avec leur code peuvent consulter la version élec
Vignette
N’importons pas l’agriculture que nous ne voulons pas !
Pour JA 37 et l’UDSEA 37, les accords de libre-échange en cours de négociation représentent une distorsion inacceptable.
Vignette
Un championnat de haute volée
Du 4 au 7 juillet plus de 60 000 visiteurs se sont rendus dans la petite ville du Dorat (87) pour assister à la première édition française des
Vignette
L'IGP qui monte dans une agriculture en mutation
« Il est bon, il est bon, mon melon ! Il est d’où, il est d’où ? » Du Haut Poitou!
Vignette
Rendez-vous des champions du monde de la tonte

Au Dorat, dans les bureaux de l’association pour le mondial de tonte de moutons, c’est plus que jamais l’effervescence.

Publicité