Aller au contenu principal

Aide aux éleveurs allaitants, mode d’emploi

Les éleveurs allaitants avec un revenu disponible de moins de 11 000 euros sur le dernier exercice peuvent faire la demande d’accès à l’aide de 41 euros par broutard mâle et 52 euros par jeune bovin vendus entre le 1er avril 2020 et le 31 mars 2021.

Après validation du mécanisme par Bruxelles, les modalités pratiques de l’aide aux éleveurs de viande bovine les plus en difficulté sont connues. Cette aide d’un budget total de 60 millions d’euros, et qui avait été annoncée par le Premier ministre le 6 mars dernier, cible les éleveurs les plus en difficulté dont le revenu disponible 2020 a été inférieur à 11 000 €. Pour avoir accès à l’aide, il faut bénéficier de la prime aux vaches allaitantes ABA pour 2020 (ou avoir eu au moins 60 % du chiffre d’affaires issu de l’atelier bovin viande). Les bovins éligibles sont les broutards mâles âgés de 7 à 12 mois (aide de 41 €) ou des bovins mâles âgés de 13 à 24 mois (aide de 52 €) à la date de la vente. Ils doivent avoir été détenus au moins 120 jours par l’éleveur vendeur et issus de race allaitante, mixte ou croisée et vendus entre le 1er avril 2020 et le 31 mars 2021. Il faut un minimum de 10 mâles éligibles.

 

UNE CONDITION DE REVENU

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

PLATEFORME : LES ÉTAPES CLÉS D’UNE CONSTRUCTION RÉUSSIE
Le stockage sous abri fait parfois défaut dans les exploitations agricoles.
Les Olympiades des métiers, de futurs pros en compétition
Donner la possibilité aux jeunes étudiants ou apprentis de mesurer leurs compétences et leurs savoir-faire en aménagements paysagers et en maintenance
DES BÂCHES POUR VALORISER LES GAZ ÉMIS PAR LES FOSSES À LISIER
La SCEA de Neuville, exploitation porcine à Cluis (36) s’est dotée en 2016 d’un système innovant permettant aux associés de collecter le biogaz émanan
UNE STABULATION CONÇUE POUR ACCUEILLIR DES ROBOTS
La SCEA Saint-Hubert a conçu sa nouvelle stabulation en y intégrant des robots, pour gagner en souplesse de travail.
Herbe et Fourrages souffle ses dix bougies
A l’occasion de la journée bilan du cinquième programme Herbe et Fourrages dans l’Indre, le réseau a fêté ses dix ans.
Dix ans après, qu’est devenue la première ferme pilote ?
Michel Paillet, éleveur bovin allaitant à Saint-Maur dans le Cher, est venu à Ceaulmont partager son expérience de ferme pilote des premiers programme
Publicité