Aller au contenu principal

Désherbage du verger
Avantage au grattage

Avec la volonté de réduire voire de supprimer à terme les solutions de désherbage chimique qui prévalaient ces dernières décennies, la station de la Morinière teste des alternatives diverses, allant du travail du sol au désherbage thermique, en passant par les poules.

Ah si vous connaissiez mes poules… ! » aurait pu chantonner l’équipe technique de la station de la Morinière, qui n’en est pas pour autant tombée « maboule » en testant l’alternative volailles contre les adventices et les mulots du verger. Une technique aussi coûteuse qu’incertaine pour résoudre une certitude : il n’y a pas de production régulière et marchande de pommes sans maîtrise de la flore spontanée concurrente.

 

Le désherbage chimique ayant mis très haut la barre coût (€)/efficacité, le retour à des solutions alternatives ne promet pas forcément des lendemains qui chantent. L’expérimentation montre des baisses de croissance et de rendement, une consommation de gazole accrue, une forte augmentation des coûts de main d’oeuvre, une usure de matériel à prendre en compte. Voilà le prix à payer pour l’arrêt de la chimie.

 

Intérêt pour les passages combinés

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Gel vignes, vergers : les exonérations MSA pourraient dépasser 15 000 €
Les viticulteurs et arboriculteurs ont jusqu’au 8 octobre pour demander une prise en charge des cotisations sociales exploitant et employeur.
Le cresson reprend vie en Touraine
A Courçay, une ancienne cressonnière a été remise en état et en production par un couple de passionnés.
L'AOC chinon planche sur la maîtrise des adventices
Première ODG à organiser sa réunion de pré-vendanges, à Seuilly, l’appellation chinon a mis l’accent sur l’entretien du sol viticole.
Les Jardins de l’Angottière : 1 duo, 2 productions
A Beaumont-Village, Stéphanie Guibet et Jean-Baptiste Molinier misent sur la complémentarité entre le maraîchage et un atelier plantes aromati
Préserver le rosé au-delà d’un été
Quatre leviers sont conditionnés par la matrice « rosé » dans laquelle ils évoluent.
Et si j’accueillais des rapaces sur mon exploitation ?
L’accueil de rapaces est une solution efficace pour la régulation de ravageurs de types rongeurs sur son exploitation.
Publicité