Aller au contenu principal

Comment optimiser la fertilisation organique en maraîchage ?

La vitesse de minéralisation dépend notamment de la température et du taux d’humidité du sol. Dans le cadre du Cap filière légumes, certains essais ont permis de déterminer des principes généraux intéressants concernant ce phénomène.

Pour fertiliser le sol, sont apportés essentiellement de l’azote, du phosphore et un peu de potasse. Leur quantité doit être adaptée aux besoins de la culture, à la minéralisation naturelle du sol et aux reliquats des cultures précédentes. Pour connaître ces besoins, il est possible d’utiliser des tables de référence, les données du GREN (Groupe régional d’expertise nitrates) et les données des essais régionaux.

 

Le choix de l’engrais va être conditionné par différents critères : disponibilité du produit près de chez soi, composition de l’engrais, facilité d’épandage, cahier des charges auquel est soumis le producteur, place dans la rotation…

 

La fertirrigation, application simultanée d’eau et d’engrais à travers un système d’irrigation, a fait ses preuves. Il faut toutefois noter le risque de développement de biofilms, d’algues dans les gaines, avec les engrais liquides.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Néonicotinoïdes : consultation ouverte pour un feu vert provisoire
Une consultation publique est en cours pour réintroduire provisoirement l’usage de néonicotinoïdes en culture de betterave.
Adventices et ravageurs : des solutions techniques pour les cultures bio
Lors d’un webinaire organisé par le CTIFL et l’Itab, de multiples intervenants ont détaillé des solutions agronomiques afin de s’affranchir, autant qu
ZNT fossés : 2 300 ha perdus pour l’agriculture
La nouvelle carte ZNT applicable en Indre-et-Loire se traduirait par une perte d’environ 2 300 ha de surfaces cultivées. La
2019/2020 : pas de campagne faste pour la Copac
Une petite année pour la Coopérative des agriculteurs du chinonais, dont le déroulé a été présenté lors d’une assemblée générale en petit comi
Semis de luzerne sous couvert de tournesol : pari réussi !
C’est un peu par défaut que Martin De Cauwer a choisi le tournesol comme plante compagne à une luzerne qu’il a été contraint de semer ce print
Garder les qualités des pommes : des moyens d'agir
La station de La Morinière à Saint-Epain vient de rendre publique la synthèse d’une étude triennale (1) sur la qualité des pommes à la récolte
Publicité