Aller au contenu principal

Vaches laitières
Croqueuses de betteraves

Quand mi-août, le bulletin Herbe et fourrages a parlé d’un essai de betteraves pâturées, d’abord on a cru à une erreur, et puis… on est allés voir !

Avec toute la délicatesse de préhension que Dame Nature leur a donnée, les normandes dégustent les feuilles avant de croquer à belles dents dans la racine fraîche et sucrée. Avec application, les laitières mâchent avant de repiocher, en tirant légèrement, par petits à-coups pour savourer la plante fourragère jusqu’en bout de racine.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 5,54€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

Insémination animale : « Pouvoir intervenir au bon moment, selon mon jugement »
Encore peu démocratisée, l’insémination par l’éleveur (IPE) apporte une plus-value au travail de l’agriculteur.
L’élevage chevillé au corps
Après avoir fait ses armes auprès d’un troupeau allaitant comme apprenti, Mathéo se convertit à l’élevage laitier pour développer ses compéten
Une stratégie sur mesure pour sortir des impasses
Des purs céréaliers cochant la case retour à l’élevage laitier, le fait est suffisamment exceptionnel pour être relevé, d’autant que ce n’est
Produire ses protéines fourragères en caprin : intéressant économiquement
Produire des fourrages de bonne valeur nutritive pour limiter l’achat des aliments du commerce contribue à développer l’autonomie alimentaire
Prix des broutards mâles : l’incompréhension
Depuis l’effondrement des cours dans l’été, le prix des broutards est toujours à la peine avec un marché au ralenti.
Export des bovins : la réglementation FCO change
La Loi de santé animale fait voler en éclat les accords conclus par la France avec l’Italie et l’Espagne en matière de FCO.
Publicité