Aller au contenu principal

Des prémices de récolte de pommes tout en nuances

L’année climatique exceptionnelle que nous subissons n’épargne pas les pomiculteurs. L’hétérogénéité des rendements en fonction des parcelles et des variétés est de mise, mais c’est surtout la précocité de la récolte qui marquera les esprits. Premiers échos dans le Nord-ouest tourangeau.

Thierry Moisi : « Habituellement, nous démarrons autour du 10 août. Nous avons deux voire trois semaines d’avance. »

Contrairement au bassin ridellois, les vergers du nord de l’Indre-et-Loire ont été épargnés par la grêle. En pomme, la cueillette de la variété précoce Lafayette a débuté le 27 juillet. « Habituellement, nous démarrons autour du 10 août. Nous avons deux voire trois semaines d’avance », constate Thierry Moisy. Le 17 août, son équipe de cueilleurs entrait dans les parcelles de gala. « Depuis que je me suis installé en 2003, année de canicule, je n’ai jamais ramassé ces deux variétés aussi précocement », poursuit l’arboriculteur de  Saint-Paterne-Racan. La différence avec 2003, c’est que cette année la floraison aussi a eu lieu de manière anticipée. S’en sont suivis un déficit hydrique important durant le printemps puis l’été, ainsi que de forts épisodes de chaleur. La compilation de ces différents facteurs entraîne inévitablement une date de récolte avancée.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Terre de Touraine
Consultez le journal Terre de Touraine au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal Terre de Touraine
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Terre de Touraine.

Vous aimerez aussi

La situation semble sous contrôle pour l'instant

Au vu du printemps exceptionnellement pluvieux, les viticulteurs redoutaient l’explosion de maladies fongiques, notamment du mildiou, surtout après

De la technique pour contrer les aléas météo

Pas moins de 350 adhérents de Centre Ouest Céréales ont visité la plateforme d’essais conduite par la coopérative, le 30 mai.

Gestion des adventices : multiplier les leviers pour plus d’efficacité

Impliqué dès le départ dans la co-conception des systèmes de culture mis en place sur la plateforme Syppre Berry, Matthieu Jeanneau fait également

Explications sur la dérogation cas de force majeure

La reconnaissance du cas de force majeure pour les cultures de début de printemps va permettre que toutes les parcelles soient primables, mêmes cel

Comment déclarer les accidents de culture ?

Les accidents de cultures de plus de 10 ares doivent être signalés.

Des éleveurs bovins décontenancés

Sortir les animaux, les rentrer lorsque la portance devient vraiment insuffisante, les sortir à nouveau, faucher en faisant une croix sur la qualit

Publicité